Les raisons pour lesquelles les Canadiens pensent à investir dans l’immobilier ou à louer une partie de leur habitation sont nombreuses. La SCHL reconnaît qu’accroître l’offre de logements locatifs contribue à donner plus de choix aux Canadiens et, par conséquent, à répondre à leurs besoins en matière de logement.

Nous proposons différentes méthodes de calcul du revenu de location pour établir l’admissibilité de l’emprunteur. L’emprunteur peut occuper ou non l’immeuble, et la propriété peut être visée ou non par la demande d’assurance prêt. Utilisez le diagramme ci-dessous pour déterminer comment calculer le revenu de location et les éléments à inclure dans le calcul des rapports d’amortissement de la dette.


Date de publication : 1 octobre 2018