Cohabitat Québec est un projet unique réalisé dans le quartier Saint-Sacrement, au centre-ville de Québec. L’ensemble de 42 logements a été construit selon les principes du cohabitat. Dans un tel ensemble, les résidents partagent les aires communes, ce qui contribue à réduire les coûts permanents associés à l’acquisition et à l’exploitation d’une maison. Tous les résidents ont accès à une maison commune qui est dotée de commodités, comme une cuisine et salle à manger de grandes dimensions, une salle de jeu, des chambres d’invités, une buanderie, des articles de jardinage et un atelier pour bricoleurs.

« Cet ensemble est abordable puisque les prix des logements sont en deçà du prix moyen du marché. Cela permet d’offrir aux résidents des logements à un coût abordable pour le centre-ville de Québec », a déclaré Guillaume Pinson, membre propriétaire.

La SCHL a fourni du financement initial et du financement pour la préparation de projet afin d’aider à couvrir les coûts engagés aux premières étapes de l’élaboration du projet. « Nous avions besoin de convaincre des partenaires financiers d’embarquer avec nous. Grâce au coup de pouce de démarrage que nous a offert la SCHL, nous avons été en mesure d’élaborer les cadres financiers et architecturaux du projet, de monter un plan d’affaires et de solliciter, en toute crédibilité, des partenaires d’importance », a affirmé M. Pinson.

Cohabitat Québec regroupe des gens de tous âges : des retraités, de jeunes familles avec des enfants, des familles monoparentales et des professionnels sans enfant. « Le caractère intergénérationnel de l'ensemble permet aussi à tout le monde de se parler, de s’enrichir mutuellement », a expliqué à son tour le résident Jean-Yves Fréchette.

Depuis son inauguration en juin 2013, Cohabitat a obtenu les certifications LEEDMD (Leadership in Energy and Environmental Design) Platine et Novoclimat. Près de 75 % du site a été préservé en espace vert et les grands arbres matures ont été intégrés au plan d’aménagement.

Transcription

Cohabitat Québec – Ville de Québec (Québec) – Transcription de la vidéo

Guillaume Pinson
Cohabitat
00:00 – 02:12

Le concept de base de Cohabitat Québec, c’est de concevoir par les résidents, un quartier un petit lieu de vie dans lequel au cœur, il y a une maison commune et la maison commune, c’est ce qui rassemble les résidents de ce quartier.

Cohabitat Québec compte 42 unités qui va de petites unités d’une chambre à coucher jusqu’à des grandes maisons de ville sur trois niveaux qui s’est donc implanté sur un terrain au centre-ville et qui comporte une grande maison commune. On a des salles de jeux pour les enfants, on a des chambres d’invités que tous les résidents du quartier peuvent utiliser pour leurs invités. Ce qui leur permet d’avoir une unité privée plus petite. On a un atelier avec tous les outils. On a une grande salle de vélo pour ranger tous les vélos. Autrement dit, on a mis tout en commun dans cette maison, dans cette grande maison commune. Ça nous permet de maintenir des prix beaucoup plus bas que d’habitude et de partager beaucoup d’objets par exemple de tondeuses, souffleuses, tout ça de mettre ça en commun ça fait baisser beaucoup les coûts au quotidien.

Quand on a acheté le terrain, il y avait un édifice qui était déjà construit qui n’était pas en très bon état, mais on a souhaité le recycler au complet. On a gardé la structure de béton et donc on l’a entièrement rénové, on a fait 18 unités de condo à l’intérieur de cet édifice.

Le projet est un projet abordable. On est 20% en dessous du prix moyen du marché. Ce qui permet donc d’offrir à tous les résidents, futurs acheteurs des logements qui sont à bon prix pour un centre-ville de Québec.

Au début du projet de Cohabitat, grâce à l’apport de la SCHL, on a pu bénéficier du financement initial et du fonds de préparation du projet qui nous a permis de vraiment poser les bases financières, architecturales, de monter un plan d’affaires qui nous a permis donc d’être crédible. C’est certain que sans l’apport de la SCHL, ça n’aurait pas été possible. Le projet est mené par des citoyens qui n’ont pas de promoteurs, donc il leur fallait absolument ce fonds de démarrage de projet.

Pour réaliser un projet comme Cohabitat Québec, on a besoin de convaincre des partenaires importants d’embarquer avec nous. Grâce au coup de pouce de démarrage de la SCHL, on a pu convaincre la caisse d’économie solidaire Desjardins et Filaction de financer le projet de construction.

Jon Paquin
Résident
02:13 – 02:32

Le projet nous emballait tous les deux. Le côté de la communauté, d’avoir le côté intergénérationnel. Y’a milles raisons là, mais je pense que juste d’y vivre c’est entre autres de voir à quel point on peut partager, pis se rendre service les uns les autres.

Jean-Yves Fréchette
Résident
02:33 – 02:56

La multi-générationalité du projet permet à tout le monde de se parler, de s’enrichir mutuellement. Vous savez la plupart des gens de mon âge, quand ils vendent leurs maisons, ils s’en vont dans des condos pour personnes retraitées. Alors, être retiré d’un espace de vie ce n’est pas ce qu’on voulait. On voulait rester dans la circulation de la vraie vie, être dans le traffic comme on dit.

Guillaume Pinson
02:57 – 03:20

Un élément sur lequel on est très fier, c’est le côté environnemental de notre projet. On va donc obtenir la certification LEED Or, au minimum or, qui permet de donc souligner l’attention qui a été portée aux matériaux, au chantier et pour livrer des unités qui soient saines pour leurs habitants.

Je pense que les gens sont fiers de l’arrivée de ce premier Cohabitat au Québec. Grâce au premier succès d’un Cohabitat au Québec, on peut penser qu’il y aura d’autres projets comme ceux-là dans l’avenir.

Découvrez du contenu connexe en utilisant les mots-clés suivants :

Date de publication : 31 mars 2018