Lorsque Richard Beaudry a examiné comment il pourrait réaménager sa propriété dans Ahuntsic à l’extrémité nord de Montréal, un architecte lui a conseillé de démolir le bâtiment original – qui avait abrité son service de traiteur durant 30 ans – et de reconstruire. Et c’est ce qu’il a fait : il a démoli le bâtiment qui avait été construit en 1982 pour le remplacer par un immeuble de 10 appartements, dont cinq abordables.

« Je savais qu’il était temps d’effectuer un changement, mais pas question de construire des logements en copropriété. Il était plus important pour moi de pouvoir offrir des logements locatifs de qualité aux personnes qui n’ont pas nécessairement les moyens d’être propriétaires », a dit M. Beaudry, un homme de 76 ans qui, depuis longtemps, tend la main et apporte son aide aux gens dans le besoin de la collectivité, en offrant notamment des logements locatifs abordables et des repas faits maison aux personnes ayant une maladie mentale.

Pour l’aider dans son projet, M. Beaudry a fourni le terrain comme mise de fonds et a reçu de la SCHL un financement initial de 10 000 $, ce qui a contribué à payer les honoraires de l’architecte. De plus, il a bénéficié des assouplissements à l’assurance prêt hypothécaire de la SCHL, ce qui lui a permis de verser une mise de fonds et une prime d’assurance moins élevées.

« Le Programme de financement initial aide réellement les entrepreneurs comme moi, car les fonds contribuent à payer des dépenses. Et les assouplissements à l’assurance prêt hypothécaire m’ont permis de demander des loyers plus abordables que ceux du marché pour la moitié des appartements, », a dit M. Beaudry.

La construction a débuté en 2013 et s’est terminée en février 2014, bien que la majorité des locataires avaient déjà emménagé dans l’immeuble en octobre 2013. Les résidents éprouvent un fort sentiment d’appartenance. En 2014, les cinq logements abordables se louent 750 $ par mois pour une chambre et 800 $ par mois pour deux chambres. En comparaison, les loyers des cinq autres logements du marché, qui sont de plus grandes dimensions et comprennent deux penthouses situés sur deux étages, varient entre 975 $ et 1 350 $ par mois.

Le nouvel immeuble comprend des caractéristiques comme le chauffage au gaz, la climatisation centrale, des planchers de bambou, l’entrée laveuse-sécheuse, l’entrée pour le lave-vaisselle et une place de rangement au sous-sol. Tous les logements sont dotés d’un balcon ou d’une terrasse. Les planchers de bambou installés sur une dalle de béton d’un pouce permettent d’avoir des appartements bien insonorisés. Il y a également cinq places de stationnement.

« Je suis fier de pouvoir donner aux résidents un accès à des logements neufs qui sont en plus situés près de toutes les commodités, et ce, dans Montréal. Je pense que vous devez aller à l’extérieur de la ville pour trouver quelque chose de semblable, au même prix, » a-t-il ajouté.

Transcription

Transcrit – Rue Lajeunesse

C’est le quartier Ahuntsic  au nord de Montréal.

Visuel:  (Titre: Montréal, Québec.  Photos d’un quartier, extérieur – des bâtiments et un autobus arrêtant à une station)

C’est un quartier très populeux. Moi, j’ai décidé de faire des logements à prix abordable.  En faisant des logements, ça me donnait un fond de pension, ça me faisait un revenu supplémentaire.

Visuel:  (Un homme parlant à l'écran, Richard Beaudry, propriétaire, 10186, rue Lajeunesse)

 L’édifice est situé 10 186 rue Lajeunesse. C’est un 10 logements et sur les 10,  il y en 5 qui sont à logement à prix abordable. Chaque logement à l’air climatisé, a un foyer au gaz, a l’entrée laveuse-sécheuse, l’entrée du lave-vaisselle et aussi une place de rangement au sous-sol. Ils ont tous un balcon.  C’est une construction que je dirais qui est au dessus de la moyenne.

Visuel:  (Photos  Extérieur / Intérieur du bâtiment – salon, cuisine, balcon, couloir, chambre à coucher)

J’ai rencontré mon conseiller financier et je lui ai proposé mon projet. Et lui, il me dit que la SCHL pourrait faire quelque chose pour toi.

Visuel:  (Homme parlant à l'écran; Richard Beaudry, propriétaire, 10186, rue Lajeunesse)

J’avais le terrain comme mise de fonds et je suis allé à la SCHL pour avoir une subvention de 10 000$ dans le cadre du programme de financement initial. Ce dix mille dollars-là m’a aidé pour payer les frais de l’architecte.

Visuel:  (Richard Beaudry se promène dans les jardins du 10186, rue Lajeunesse avec Patrice Tardif. Transition vidéo à Richard Beaudry parlant à l'écran).

Il avait la possibilité de soit convertir ou de décider de construire du neuf. Donc, suite à une analyse des coûts et de faisabilité l’architecte lui a proposé d’y aller avec du neuf plutôt que de rénover sa bâtisse qui aurait été probablement plus coûteuse.

Visuel:  (Homme parlant à l'écran : Patrice Tardif, SCHL. Transition vidéo aux images : avant et après.

J’ai aussi reçu l’assouplissement à l’assurance prêt hypothécaire.

Visuel:  (Richard Beaudry, propriétaire, parlant à l'écran)

M. Beaudry a pu bénéficier des assouplissements à l’assurance prêt hypothécaire…

Visuel:  (Patrice Tardif, de la SCHL, parlant à l'écran)

…qui d’abord est une mise de fond réduite. Il y a également une prime à l’assurance moins élevée.

Visuel:  (Photos de l’extérieur de bâtiment et de l’intérieur d’une chambre et d’une cuisine)

Les résidents ici profitent de logements neufs  et aussi sont près de tous les services et ils iraient peut-être à l’extérieur de Montréal pour avoir un peu la même chose et peut-être au même prix aussi.

Visuel:  (Photos d’un coin de repos, d’une salle de bain et d’une buanderie. Transition vidéo à Richard Beaudry parlant à l'écran)

Alors, ma mère demeurait  avec mon frère. Mon frère est décédé depuis un an alors elle ne pouvait pas rester seule. Alors, je lui ai suggéré de venir demeurer tout près de chez moi ici. Elle est très bien. Elle aime bien les voisins. Les gens ici sont sympathiques, sont agréables.

Visuel:  (Une famille réunie dans le salon – une femme âgée discute.  Transitions vidéo à une résidente, Yvette Lavoie Raymond, et son fils, Michel Raymond. Michel Raymond parlant à l'écran. Et plan coupe à une femme âgée et sa petite-fille à une table de salle à manger)

Au 10 186 rue Lajeunesse, les résidents ont des logements à prix abordables, sécuritaires et très agréables.

Visuel:  (Une femme âgée coupe du jambon dans la cuisine. Transition vidéo à femme âgée et son fils dans la cuisine, avec un bouquet de fleurs sur la table de salle à manger au premier plan).


Visuel:  (Fin de la vidéo avec le logo de la SCHL et le symbole du Canada)

Découvrez du contenu connexe en utilisant les mots-clés suivants :

Date de publication : 31 mars 2018