Nouveau site Web bientôt en ligne. Plus d’info iciFermer

Les chauffe-eau instantanés au gaz

Avantages

Réduction de la consommation d’énergie

  • Ces appareils chauffent l'eau seulement au besoin (sur demande).
  • Les chauffe-eau à haut rendement ont une efficacité de 92 à 95 %.
  • Ils permettent d'économiser le combustible grâce à un dispositif d'allumage qui remplace la veilleuse allumée en permanence.
  • Ils éliminent les pertes d'énergie associées au fait de garder l'eau chaude à une température constante dans un réservoir de stockage.

Réduction des coûts énergétiques

  • Ils abaissent les factures d'énergie grâce aux économies réalisées avec la production d'eau chaude sur demande.

Réduction des impacts sur l’environnement

  • Ces chauffe-eau diminuent les émissions sur place associées aux appareils à combustion.
  • Ils réduisent la consommation de combustibles provenant de ressources non renouvelables.
  • Ils éliminent l'exposition à de l'eau stagnante pouvant causer de la rouille et de la corrosion, ou entraîner des problèmes liés à l'eau dure, aux sédiments ou à l'entartrage.

Réduction de l'encombrement

  • Ces appareils libèrent de l'espace au sol, puisqu'ils sont relativement compacts et sont montés au mur.
  • Ils peuvent être placés près des électroménagers et autres appareils utilisant l'eau chaude.

Description

  • Les chauffe-eau instantanés (aussi appelés chauffe-eau « sur demande » ou « sans réservoir ») chauffent l’eau au besoin. Ils ne stockent pas l'eau chaude dans un réservoir, ce qui élimine la charge énergétique (perte d’énergie liée au processus de stockage) requise pour garder l'eau suffisamment chaude dans le réservoir pour être utilisée en tout temps. Ce sont des appareils muraux relativement compacts qui fonctionnent au propane, au gaz naturel et à l’électricité et dont l’efficacité énergétique varie en fonction du modèle.
  • Différentes puissances calorifiques sont nécessaires selon l’usage souhaité : les appareils les plus imposants servent à chauffer les locaux et l’eau d’une maison complète, d’autres plus petits peuvent suffire à chauffer l'eau d'une salle de bains éloignée ou d'un spa. On peut également utiliser ces appareils pour rehausser la température de l’eau des électroménagers comme le lave-vaisselle ou la laveuse ou pour augmenter l’apport calorifique des systèmes de chauffage de l’eau domestique fonctionnant à l’énergie solaire ou au bois.
  • La puissance calorifique d’un appareil est établie selon la température maximale atteignable à un débit d’eau donné. De façon générale, les chauffe-eau instantanés assurent un débit d’eau de 15 à 40 litres par minute, mais il existe des appareils à plus haut rendement.
  • Les chauffe-eau instantanés peuvent fournir de l'eau chaude en continu. C'est certes utile, mais cela peut entraîner une consommation d'eau et d'énergie supérieure si l'appareil n'est pas utilisé dans une optique de conservation.

Figure 1 – Chauffe-eau instantané au gaz

Chauffe-eau instantané au gaz

Conception/installation/fonctionnement/entretien

  • Il faut prévoir de l'espace pour fixer l'appareil au mur et pour percer ce dernier afin d'y passer la ventouse (évent mural) qui évacuera les gaz de combustion à l'extérieur.
  • Il ne faut pas négliger l'évacuation sécuritaire des gaz des appareils à combustion.
  • Le diamètre des tuyaux de l’installation au gaz naturel/propane devra possiblement être augmenté en fonction du débit de gaz nécessaire au chauffe-eau, qui est supérieur à celui des appareils classiques à réservoir de stockage.
  • L’installation doit être effectuée par un professionnel.
  • De multiples demandes simultanées d’eau chaude peuvent dépasser la capacité du chauffe-eau instantané à produire l’eau chaude nécessaire pour satisfaire tous les besoins. Pour résoudre ce problème potentiel, il faut choisir un chauffe-eau offrant la puissance calorifique appropriée, installer deux appareils en parallèle ou, de préférence, éviter que vos demandes en eau chaude se chevauchent. Si votre chauffe-eau ne suffit pas à la demande, ou si la demande d'eau chaude augmente, utilisez la minuterie ou la fonction de temporisation de vos électroménagers pour prévenir les multiples demandes simultanées.
  • Pour certains appareils, l'eau froide doit circuler dans le chauffe-eau à un débit suffisant avant qu'il ne s'active, et cela peut allonger le temps nécessaire pour que l'eau chaude parvienne finalement aux robinets. Cette particularité peut être irritante et entraîner une légère augmentation de la consommation d'eau. Il faut donc bien situer et dimensionner ces appareils afin qu'ils se trouvent le plus près possible des points d'utilisation finaux.

Les économies

Les économies d’énergie associées au remplacement d’un chauffe-eau standard à réservoir par un chauffe-eau instantané dépendent d’un certain nombre de facteurs, notamment du rendement, de l’état et de l’emplacement de l’équipement existant, de la consommation d’eau chaude, du type d’énergie utilisée et de son coût.

Voici un exemple des économies qu’il serait possible de réaliser si une famille de quatre décidait de s’équiper d’un chauffe-eau instantané au gaz à haut rendement. La famille de référence habite dans une maison de deux étages construite en 1973. Elle consomme au total 225 L d’eau chaude par jour à une température de 55 °C (130 °F). Le chauffe-eau existant se trouve dans le sous-sol. Le nouvel appareil assure un débit de 27 à 30 litres (5,9 à 6,6 gal.) par minute à une élévation de température de 20 °C (68 °F) et affiche un facteur énergétique de 0,92.

Exemple 1 : Remplacer un chauffe-eau au gaz naturel ordinaire d'une capacité de 151 litres ayant une efficacité de 58 % par un chauffe-eau instantané au gaz :

Le nouvel appareil peut réduire la consommation d'énergie consacrée au chauffage de l'eau de 40 à 42 %, selon l'emplacement de la maison. Actuellement (2013), les tarifs du gaz naturel sont bas et font que les économies annuelles sont plutôt faibles, allant de 91 $ à 181 $. Si le chauffe-eau d'origine avait été plus récent et plus efficace, les économies auraient été encore plus basses. Les chiffres donnés ci-après montrent combien coûterait environ, au cours d'une année, le chauffage de l'eau sanitaire dans plusieurs villes en ce qui a trait aux chauffe-eau à réservoir et aux chauffe-eau instantanés. Les économies annuelles approximatives au chapitre du coût de l'énergie sont aussi illustrées.

Argent économisé annuellement grâce aux économies d'énergie

chauffe-eau au gaz (eff. de 58 %) par rapport à un chauffe-eau instantané (eff. de 92 %)

Économies d'énergie annuelles – chauffe-eau au gaz (58 %) à un chauffe-eau instantané (92 %)
  Vancouver Calgary Toronto Montréal
Coût annuel en énergie – réservoir 358 227 302 451
Coût annuel en énergie – instantané 207 136 175 270
Économies annuelles en énergie 151 91 127 181

Exemple 2 : Remplacer un chauffe-eau électrique ordinaire d'une capacité de 151 litres par un chauffe-eau instantané au gaz :

Le nouvel appareil réduit la consommation d'énergie consacrée au chauffage de l'eau de 12 à 14 %, selon l'emplacement de la maison, mais, en général, permet des économies supérieures sur le plan de l'électricité achetée à cause du coût plus élevé de l'électricité par rapport au gaz naturel dans la plupart des régions du pays. Les économies annuelles peuvent ainsi atteindre entre 72 $ et 447 $.

Économies annuelles

chauffe-eau électrique ordinaire par rapport à un chauffe-eau instantané (eff. de 92 %)

Économies d'énergie annuelles - chauffe-eau électrique conventionnel à un chauffe-eau instantané (92 %)
  Vancouver Calgary Toronto Montréal
Coût annuel en énergie – réservoir 415 560 623 342
Coût annuel en énergie – instantané 207 136 176 270
Économies annuelles en énergie 208 424 447 72

L’information contenue dans cette publication représente les résultats de recherches actuelles auxquels la SCHL a accès. Il revient aux lecteurs d’évaluer avec discernement l’information, les matériaux et les techniques présentés ainsi que de consulter des spécialistes du domaine concerné pour déterminer si l’information, les matériaux et les techniques conviennent dans leur cas. Le texte vise uniquement à fournir de l’information générale et il est essentiel de prendre en considération les facteurs propres à chaque projet et à chaque emplacement : le climat, le coût, les critères esthétiques, l’aspect pratique, l’utilité et le respect des codes et normes du bâtiment en vigueur. Un certain nombre d’hypothèses ont été formulées en ce qui concerne le prix de l’énergie, la tarification de l’eau, le coût des matériaux, de l’équipement et de la main-d’œuvre, les horizons de planification, etc. Les réductions réelles de la consommation d’énergie et les économies de combustible et d’électricité varieront. Le lecteur assume la responsabilité des mesures ou décisions prises sur la foi des renseignements contenus dans le présent ouvrage. La SCHL se dégage de toute responsabilité relativement aux conséquences résultant de l’utilisation, par le lecteur, de l’information, des matériaux et des techniques décrits dans le présent document.

Dernière révision : 2013

Canada

Partager...


Imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)