Carrefour de la gestion de logements

Faites fonctionner rondement tous les aspects de votre organisation.

  • Diriger vos opérations

    Veillez à ce que votre organisation soit bien rodée à l’interne afin de pouvoir fournir un milieu de vie sûr et abordable à vos résidents.

  • Entretenir votre immeuble

    Prenez soin de votre immeuble pour en abaisser les coûts d’exploitation, en optimiser l’efficacité et en accroître la durée de vie.

  • Gérer vos finances

    Enrichissez vos connaissances sur la préparation d’un budget, l’analyse d’états financiers et l’obtention de subventions.

 
Transcription

Coopérative Windmill Line – Texte descriptif de la SCHL

(Texte à l'écran : Toronto (Ontario))
(Visuel : Vue panoramique du centre-ville de Toronto avec la Tour du CN en arrière-plan)

Windmill Line est une coopérative d’habitation de 10 étages, 206 logements et environ 350 membres située dans le quartier St. Lawrence, à Toronto. Elle faisait partie d’un projet de réaménagement réalisé dans les années 1970 et 1980 afin de récupérer des terrains industriels.
(Voix de femme hors champ : Sabine Behnk, Windmill Line)
(Visuel : Extérieur de l’immeuble de la coopérative Windmill Line et images du marché St. Lawrence)

La chose la plus géniale au sujet du quartier, c’est l’esplanade, un corridor vert prévu dès le départ.
(Voix hors champ de Sabine Behnk)
(Visuel : Images de l’esplanade et du terrain de basketball)

Les membres de la coopérative forment un échantillon représentatif de la société. Il y a de jeunes familles, des personnes seules, des couples, des aînés et des personnes handicapées.
(Voix hors champ de Sabine Behnk)
(Visuel : Montage de prises de vue de différents membres de Windmill Line dans leur appartement)

Les membres sont extraordinaires, et c’est pour ça qu’on adore ça ici. On trouve des gens de plusieurs origines, cultures et niveaux de revenu. Il y a des membres qui font partie de cette coopérative depuis 30 ans.
(Voix d’homme hors champ : Adam Faux, résident de Windmill Line)
(Visuel : Famille faisant la lecture à sa fille sur le sofa de la salle de séjour. Transition à Adam Faux parlant à la caméra)
(Texte à l’écran : Adam Faux, résident de Windmill Line)

Une coopérative d’habitation est une collectivité démocratique à revenus mixtes. Les membres décident de ce qui se passe dans la coopérative.
(Voix hors champ de Sabine Behnk. Femme âgée se déplaçant en fauteuil roulant dans son logement)

Windmill Line est une coopérative d’habitation visée par l’article 95.
(Voix hors champ de Sabine Behnk. Femme âgée lisant le bulletin de la coopérative. Affichage d’un visuel du bulletin hebdomadaire de Windmill Line)

Ça veut donc dire qu’on a un accord d’exploitation avec la SCHL, qui a fourni deux types de financement à la coopérative – un prêt provisoire et une aide sous forme de droits d’occupation proportionnés au revenu. La coopérative n’aurait pas pu fonctionner sans cet argent.
(Texte à l’écran : Sabine Behnk, Windmill Line, Toronto (Ontario))
(Sabine Behnk parlant à la caméra – intérieur de la salle commune)

Il y a actuellement au moins 25 % des membres qui ne pourraient pas vivre ici s’ils ne payaient pas un loyer proportionné à leur revenu. Avant, ce chiffre pouvait atteindre jusqu’à 50 %.
(Voix hors champ de Sabine Behnk)
(Visuels : Intérieur d’un appartement; femme âgée caressant un chat. Visuels d’une chambre et d’une salle à manger)

L’accord d’exploitation entre la coopérative Windmill Line et la SCHL s’étend sur 35 ans et expire en mai 2018.
Après cette date, la coopérative n’aura plus d’obligations envers la SCHL. Elle aura aussi remboursé son prêt hypothécaire.
(Visuel : Sabine Behnk parlant à la caméra – intérieur de la salle commune)

La fin de l’accord veut aussi dire que la SCHL n’offrira plus d'aide à la coopérative sous forme de droits d’occupation proportionnés au revenu à partir de mai 2018. La coopérative doit donc se préparer à cette nouvelle réalité.
(Visuel : Sabine Behnk parlant à la caméra – intérieur du bureau. Transition à Sabine en train de travailler à l’ordinateur)

Notre principale préoccupation est de savoir si nous serons toujours en mesure d'offrir un programme de réduction des droits d'occupation permettant à des personnes à faible revenu de continuer de vivre à Windmill Line.
(Texte à l’écran : Brian Eng, résident de Windmill Line)
(Visuel : Brian Eng parlant à la caméra – intérieur de la salle commune)

Nous avons sondé nos membres il y a environ quatre mois afin de savoir quel usage ils feraient des économies découlant de la fin des versements hypothécaires et nous leur avons proposé cinq ou six catégories, comme les réparations d’immobilisations, les améliorations, le vieillissement chez soi, l'ajout de personnel et un programme continu de subvention – un programme de réduction des droits d'occupation.
(Voix d’homme hors champ : Brian Eng, résident de Windmill Line)
(Visuel : Intérieur de la salle de réunion – membres en réunion autour de la table. Transition à Brian Eng parlant à la caméra – intérieur de la salle commune)

La coopérative a joué un rôle proactif dans le financement de son fonds de réserve. Environ 15 % de son budget de fonctionnement est versé dans un fonds qui servira à financer les dépenses futures – les projets d'immobilisations majeurs.
(Voix hors champ de Sabine Behnk)
(Visuels d’un écran d’ordinateur montrant des graphiques que Sabine examine de son bureau. Montage de prises de vue des espaces communs, du hall d’entrée, des corridors, d’un homme pénétrant dans un ascenseur)

La coopérative a formé un comité, le groupe de travail 2018, qui déterminera les mesures à prendre d’ici la fin de l’accord d’exploitation.
(Visuel : Sabine Behnk parlant à la caméra – intérieur de la salle commune)

Nous avons achevé le processus de certification 2020 de la Fédération de l’habitation coopérative du Canada.
(Voix hors champ de Brian Eng)
(Visuel : Intérieur de la salle de réunion. Membres autour de la table examinant des documents. Écran d’ordinateur montrant les cinq normes d’une coop 2020)

Les outils comprennent un outil de diagnostic et un outil de planification.
(Visuel : Brian Eng parlant à la caméra – intérieur de la salle commune)

Les coopératives doivent suivre un processus en cinq étapes; la première consiste à élaborer un énoncé de vision et de mission inspiré. Elles ont ensuite été en mesure de suivre toutes les autres étapes, démontrant qu'elles avaient une bonne gouvernance et une bonne gestion, que leurs outils financiers étaient adéquats et qu'elles avaient une vision du recyclage et de la durabilité environnementale.
(Voix hors champ de Sabine Behnk)
(Visuel : Gros plan sur un document relatif à Vision 2020; l’image défile sur différentes parties du document. Transition à Sabine Behnk parlant à la caméra – intérieur de la salle commune)

À la coopérative Windmill Line, ce qui ressort, c’est qu’on se porte en fait assez bien.
(Visuel : Brian Eng parlant à la caméra – intérieur de la salle commune)

Il y aura des défis, mais les possibilités sont énormes, surtout que la coopérative nous appartiendra. On a arrêté d’essayer de voir uniquement la fin de l’accord d’exploitation.
(Voix hors champ de Brian Eng)
(Visuel : Intérieur de la salle de réunion; membres en réunion

Nous avons cessé de penser en fonction de la fin de l’accord d’exploitation pour envisager plutôt cette transition comme une étape vers l’autonomie; nous avons considéré les possibilités que ce changement crée pour nous et avons tenté de voir comment nous allons relever les défis.
(Visuel : Brian Eng parlant à la caméra – intérieur de la salle commune)

Je pense que les outils de la Vision 2020 de la FHCC ont beaucoup aidé la coopérative à se préparer à faire face à la fin de l’accord d’exploitation.
(Visuel : Sabine Behnk parlant à la caméra – intérieur de la salle commune. Transition à l’extérieur de l’immeuble de Windmill)

J’espère que les choses changeront le moins possible. Les gens qui habitent ici sont contents d’être ici.
(Visuel : Intérieur d’une chambre d’enfant; Adam, sa femme et leur jeune fille en train de jouer)
(Voix hors champ d’Adam Faux, résident de Windmill Line)
(Visuel : Transition à une affiche où il est inscrit Bienvenue aux amis sur la porte extérieure)

(Fin de la vidéo avec le logo de la SCHL, le logo de la FCHC et le mot-symbole Canada)

Windmill Line Co-operative Homes : une solide assise en vue d'un avenir sain

Grâce à une bonne gouvernance et à une solide planification financière, Windmill Line Co-operative Homes est en bonne position pour une croissance future. Travaillant la main dans la main, les membres de la coopérative sont parvenus à répondre à l’ensemble des cinq normes fixées par la Fédération de l’habitation coopérative du Canada dans le cadre de son processus de certification 2020.

 

Canada

Partager...


Imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)