Le modèle du « continuum du logement » trace une ligne droite entre l’itinérance et la propriété. Il est utilisé un peu partout dans le monde pour illustrer les différents segments du secteur de l’habitation.

Certaines collectivités du pays préfèrent explorer un modèle différent pouvant être adapté aux besoins locaux en matière de logement et favorisant l’équité, la diversité et l’inclusion.

Le concept « Wheelhouse » de la Ville de Kelowna en est un parfait exemple. Plutôt que de placer les besoins en logement sur un spectre linéaire, ce modèle se présente sous la forme d’un cercle. Il tient compte du fait que les besoins des gens varient tout au long de leur vie.

Le modèle Wheelhouse met moins l’accent sur l’accession à la propriété, privilégiant une approche plus diversifiée et évolutive. Ce faisant, il permet à la Ville de répondre plus efficacement aux besoins changeants de sa population grâce à des programmes et à des stratégies mieux adaptés.

La ville de Kelowna
La ville de Kelowna ( Source : Ville de Kelowna)

Qu’est-ce donc que cette Wheelhouse?

Le modèle Wheelhouse est une façon unique et novatrice d’appréhender le logement.

Pour la plupart des gens, ces besoins changent à mesure qu’ils passent d’une étape à l’autre de leur vie. Le modèle de continuum habituel présuppose que la progression commence quelque part sur l’axe pour se poursuivre de gauche à droite, l’accession à la propriété étant le but ultime.

Le continuum du logement

Le continuum du logement

Version texte

Diagramme du « continuum du logement » traditionnel, selon lequel la transition se fait de façon linéaire : itinérance, maison d’hébergement d’urgence, logement de transition, logement social, logement locatif abordable, logement abordable pour propriétaire-occupant, logement locatif du marché, logement du marché pour propriétaire-occupant.