Notre dernier Marché sous la loupe analyse la propriété des immeubles et terrains résidentiels en Colombie-Britannique (C.-B.), en Ontario et en Nouvelle-Écosse (N.-É.). À l’aide de données de Statistique Canada, ce rapport analyse le pourcentage de propriétés résidentielles détenues par des individus et des non-individus.

Qui sont les propriétaires non individuels?

Les non-individus sont classés dans des catégories distinctes selon divers facteurs, dont leur statut juridique. Ils peuvent être des sociétés, des gouvernements, des entreprises individuelles, des sociétés de personnes ou d’autres entités.

Dans cette analyse, nous avons aussi voulu connaître les secteurs d’activité des propriétaires non individuels. Les non-individus appartiennent entre autres à 3 secteurs : construction, administrations publiques, services immobiliers et services de location et de location à bail.

Faits saillants 

Voici ce que nous avons découvert au sujet des propriétaires d’immeubles et de terrains résidentiels en C.-B., en Ontario et en N.-É. :

  • La vaste majorité des propriétés résidentielles dans les 3 provinces appartiennent à des individus. Cependant, les propriétaires non individuels sont beaucoup plus présents du côté des terrains vacants.
  • Les non-individus des secteurs de la construction et des administrations publiques représentent plus de la moitié de la valeur totale des terrains vacants dans les 3 provinces. Ils sont concentrés dans les régions métropolitaines de recensement (RMR) de Vancouver, de Toronto et de Halifax.
  • Les propriétaires non individuels sont surtout des entités gouvernementales, des sociétés de construction et des sociétés de services immobiliers ou de services de location.

Les taux de propriétaires non individuels varient mais sont faibles dans les 3 provinces

Le pourcentage de propriétés résidentielles appartenant à des non-individus varie dans les 3 provinces, mais il est faible, à moins de 10 %. Il est de 9,8 % en C.-B. et descend même à 7,9 % en N.-É et à 7,4 % en Ontario.

Dans les grandes RMR de ces provinces, les pourcentages sont semblables et tous inférieurs à 10 %. Ils sont de 5,6 % à Vancouver, de 4,2 % à Toronto et de 9,9 % à Halifax.