La présence de propriétaires non résidents sur le marché canadien de l’habitation continue de susciter beaucoup d’intérêt. Notre dernier Marché sous la loupe jette un nouveau regard sur la propriété chez les non-résidents. Grâce à des données de Statistique Canada, nous analysons la participation de non-résidents sur les marchés résidentiels de la Colombie-Britannique (C.-B.), de l’Ontario et de la Nouvelle-Écosse (N.-É.). Nous examinons aussi le nombre de propriétaires par logement dans les 3 provinces.

Nous en profitons également pour diffuser nos plus récentes données de l’Enquête sur les appartements en copropriété. Depuis 2014, nous utilisons cette enquête pour évaluer le statut de résident des propriétaires d'appartements en copropriété dans les grandes régions métropolitaines de recensement (RMR).

Tableaux des données de l’Enquête sur les appartements en copropriété

Qu'est-ce que la participation de non-résidents?

Pour une propriété donnée, il y a participation de non-résidents si au moins un propriétaire est défini comme non-résident du Canada.

Cela signifie que la « participation de non-résidents » est une mesure plus large de la « propriété de non-résidents ». Le second terme s’applique seulement si la majorité (ou la totalité) des propriétaires sont non-résidents.

Par exemple, prenons une propriété résidentielle ayant 3 propriétaires : 2 résidents du Canada et 1 non‑résident. Cette habitation serait associée à la présence de non-résidents selon le concept de la participation, mais pas selon le concept de la propriété.

Faits saillants : participation de non-résidents

Voici ce que nous avons découvert au sujet de la participation de non-résidents en C.-B., en Ontario et en Nouvelle-Écosse :

  • Dans les 3 provinces, de 3,3 à 6,2 % des propriétés comportent une participation de non-résidents.
  • En C.-B. et en Ontario, la présence de propriétaires non résidents est plus fréquente dans les propriétés de construction récente dont la valeur d’évaluation foncière médiane est élevée.
  • Dans ces 2 provinces, c’est du côté des appartements en copropriété que la propriété et la participation de non-résidents sont les plus fortes.
  • En C.-B., le pourcentage le plus élevé d’appartements en copropriété comportant une participation de non-résidents était enregistré à Vancouver. En Ontario, il était observé à Toronto.
  • En Ontario, la propriété par des non-résidents était la plus élevée dans les RMR de Kingston, de Windsor et de St. Catharines-Niagara – toutes situées près de la frontière américaine.

Regard sur le nombre de propriétaires par propriété

En C.-B., en Ontario et en Nouvelle-Écosse, environ la moitié des propriétés résidentielles avaient 2 propriétaires. Un pourcentage un peu plus faible avait un seul propriétaire. Les propriétés ayant au moins 3 propriétaires ne représentaient qu’une petite part du parc résidentiel dans les 3 provinces :

  • 3,5 % en C.-B.;
  • 2,4 % en Ontario;
  • 4,5 % en Nouvelle-Écosse.

On note toutefois des différences dans les données selon le type de propriété à l’échelle des RMR.


Date de publication : 12 mars 2019