Mises en chantier

La tendance nationale des mises en chantier d’habitations a poursuivi son mouvement baissier en février, mais demeure au-dessus de la moyenne historique. L’activité a ralenti tant dans le segment des maisons individuelles que dans celui des logements collectifs. La hausse des taux hypothécaires et la conjoncture économique un peu moins favorable ont réduit la demande de logements neufs dans les centres urbains.

La tendance des mises en chantier d’habitations s’est chiffrée à 203 554 en février 2019, après s’être établie à 207 742 en janvier. Cette tendance correspond à la moyenne mobile de six mois du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé (DDA) de mises en chantier d’habitations.

Au Canada, toutes régions confondues, le nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier d’habitations a baissé de 16,3 %, de janvier à février, passant de 206 809 à 173 153. Dans les centres urbains, ce nombre a diminué de 18,0 % en février, pour s’établir à 155 663. Dans le segment des logements collectifs, le nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier dans les centres urbains a diminué de 20,2 % et s’est situé à 116 284. Dans le segment des maisons individuelles, il a baissé de 10,6 %, pour s’établir à 39 379.

Dans les régions rurales, le nombre désaisonnalisé annualisé de mises en chantier d’habitations est estimé à 17 490.


Date de publication : 8 avril 2019