En cette fin d'année 2018, beaucoup d'entre nous commencent à planifier l’année 2019 et à envisager ce qu’elle nous réservera. Les conseillers en prêts hypothécaires ne font pas exception. Vous êtes nombreux à vouloir connaître les perspectives du secteur canadien de l’habitation et les leçons de la dernière année.

Voici donc 4 éléments à garder à l’esprit en 2019. Ils s’appuient sur les Perspectives du marché de l'habitation de la SCHL et l’Enquête 2018 auprès des emprunteurs hypothécaires.

1. Modération prévue du marché de l’habitation

Le marché de l'habitation a été particulièrement vigoureux ces dernières années. Dans certains cas, il a même battu des records. Mais en 2019 et en 2020, l’activité devrait ralentir dans l’ensemble des marchés de l’habitation du Canada. C'est l'une des principales conclusions de nos Perspectives du marché de l'habitation pour le Canada, publiées le mois dernier.

Les mises en chantier et les ventes de logements existants devraient ralentir par rapport aux niveaux élevés enregistrés récemment. Les prix MLS® devraient être plus en phase avec les fondamentaux économiques comme la croissance du revenu, des taux hypothécaires et de la population.

Un moteur essentiel qui freinera le secteur hypothécaire est la croissance de l’économie canadienne, qui ralentira par rapport à ses récents sommets. Un autre facteur important est la hausse possible des taux d’intérêt. Ensemble, ces deux facteurs contribueront au ralentissement du marché de l'habitation.

2. Préoccupations au sujet de l'abordabilité

L'achat d'une maison est souvent l'investissement le plus important dans la vie d'une personne. C’est probablement pourquoi l'abordabilité est le principal facteur considéré par les acheteurs d'habitations, selon notre Enquête 2018 auprès des emprunteurs hypothécaires.

Parmi les accédants à la propriété, 42 % ont eu des inquiétudes ou des incertitudes concernant l’achat de leur habitation. Cette proportion était de 31 % chez les acheteurs déjà propriétaires. Dans 58 % des cas, les inquiétudes ou les doutes des accédants étaient liés spécifiquement aux coûts imprévus.

Voilà une excellente occasion pour vous de fournir renseignements et conseils pertinents aux acheteurs pendant leur processus d'achat d'une habitation. C'est aussi une excellente occasion d'établir et de renforcer votre relation avec eux.Vous pouvez leur remettre le guide L'achat d'une maison étape par étape, publié par la SCHL. Cet outil aide les Canadiens à considérer leurs options de logement, les coûts prévus et leur situation financière personnelle.

3. Technologie

Cela n’étonnera personne, nous vivons dans un monde où la technologie prend de plus en plus d'importance chaque jour. Le secteur de l’habitation ne fait pas exception.

La recherche en ligne continue d’être la méthode privilégiée par les emprunteurs pour obtenir des renseignements sur les prêts hypothécaires. C’est ce que démontre notre Enquête auprès des emprunteurs hypothécaires de 2018. Soixante-dix pour cent des accédants à la propriété ont consulté diverses sources en ligne avant d’acheter une habitation. Chez les acheteurs déjà propriétaires, cette proportion s’élevait à 75 %.

Environ la moitié des emprunteurs hypothécaires seraient à l’aise d’utiliser davantage de technologies pour organiser leur prochaine transaction. Cette tendance devrait s’accélérer au cours des prochaines années.

Vos outils numériques devraient donc être à jour et efficaces afin de répondre aux besoins des consommateurs. Il est également important de maintenir une présence active sur les médias sociaux. Besoin d’être convaincu? Plus du tiers des emprunteurs ont utilisé les médias sociaux pour se renseigner sur les prêts hypothécaires.

4. Littératie financière

Difficile d’imaginer que la période de grande activité sur le marché de l’habitation approche, mais elle arrive à grands pas. Il n'est jamais trop tôt pour aider les Canadiens à se préparer à acheter une habitation. Comme conseiller en prêts hypothécaires, vous pouvez fournir à vos clients de bons conseils financiers sur l’achat d’une habitation.

Un bon point de départ est d'aider vos clients à établir un budget pour leur achat. D’après l’Enquête auprès des emprunteurs hypothécaires, seulement 76 % des accédants à la propriété avaient un budget mensuel. Chez les acheteurs déjà propriétaires, cette proportion était de 62 %.

Par ailleurs, un pourcentage encore plus faible des deux catégories d’acheteurs disposait d'un coussin mensuel pour les dépenses imprévues. C’était le cas de 64 % des acheteurs d'une première habitation, et de 59 % des acheteurs déjà propriétaires.

Les acheteurs de logements sont généralement satisfaits des conseils qu’ils reçoivent de leur conseiller en prêts hypothécaires. Ils aimeraient néanmoins avoir plus de renseignements sur :

  • les taux d’intérêt;
  • les types de prêts hypothécaires qui leur sont offerts;
  • les stratégies hypothécaires à court et à long terme;
  • les frais liés aux prêts hypothécaires ou à l’achat d’une habitation;
  • les outils pour gérer leur prêt hypothécaire.


Découvrez du contenu connexe en utilisant les mots-clés suivants :

Date de publication : 20 décembre 2018