Le marché sous la loupe – Toronto

Les prix des logements dans la région du Grand Toronto (RGT) ont rapidement augmenté ces dernières années. Cela a entraîné un phénomène d’éloignement qui mène les acheteurs là où ils trouvent des prix qu’ils sont en mesure de payer. Des ménages s’éloignent donc du marché de Toronto pour trouver une habitation abordable dont le prix correspond à leur capacité d’emprunt.

Déménager en banlieue peut se traduire par des économies sur le coût du logement. Mais habiter loin du travail fait augmenter la durée des déplacements et les coûts y étant associés. Une nouvelle étude de la SCHL examine le compromis entre les coûts liés à l’emplacement et les coûts de déplacement dans la RGT. En voici quelques faits saillants :

  • Beaucoup de ménages de la RGT ont migré vers des municipalités offrant des maisons individuelles plus abordables. Mais ce faisant, ils doivent parcourir de plus longues distances.
  • Souvent, le coût associé à de plus longs déplacements peut annuler complètement les économies réalisées en déménageant dans des municipalités plus abordables.
  • L’utilisation du transport en commun peut préserver les économies réalisées sur le logement, mais les déplacements prennent de plus en plus de temps.

Là où les habitations sont moins chères, les coûts de déplacement augmentent

Dans cette étude, la SCHL s’est attardée au marché des maisons individuelles. Nos recherches indiquent qu’en 2016 les maisons individuelles étaient moins chères dans 16 des 21 municipalités de la RGT étudiées que dans la ville de Toronto. En général, les prix des maisons y diminuaient à mesure qu’augmentait la distance à partir de Toronto.

Nous avons ensuite fait une estimation du coût mensuel des déplacements vers Toronto à partir de chaque municipalité de la RGT. Sans grande surprise, les coûts de déplacement augmentaient avec la distance.

Il est devenu évident que le coût des déplacements des résidents de la banlieue gruge les économies réalisées sur le logement. En fait, les déplacements font que le coût de la vie est plus élevé dans certaines municipalités que dans la ville Toronto.

Les temps de déplacement sont coûteux eux aussi

Beaucoup de municipalités de la RGT offrant des habitations à des prix inférieurs se trouvaient à presque 60 minutes de Toronto. Ce trajet peut représenter l’équivalent de plus d’un jour de travail supplémentaire par semaine pour le travailleur type. Aujourd’hui, le salaire horaire moyen dans la RGT est de 26,74 $, selon les données de Statistique Canada. Si les gens évaluent leur temps au taux du marché, il est alors évident que leurs déplacements représentent un coût considérable.

En examinant les coûts de déplacement et de logement, on peut se faire une meilleure idée du coût lié à l’emplacement. Le compromis à faire entre s’éloigner pour acheter à prix plus abordable et payer les déplacements en vaut-il le coût? Ces facteurs pourraient avoir d’importantes répercussions sur les choix et les politiques de logement. Cependant, pour bon nombre de personnes, les préférences personnelles et d’autres facteurs peuvent aussi jouer un rôle déterminant dans le choix de l’emplacement.


Découvrez du contenu connexe en utilisant les mots-clés suivants :

Date de publication : 13 novembre 2018