Mises en chantier

En septembre, la tendance nationale des mises en chantier d'habitations a touché son plus bas niveau en 19 mois, après avoir diminué durant quatre des cinq derniers mois. Le ralentissement du rythme de la construction résidentielle ces derniers mois résulte de la diminution de l’activité dans les segments des maisons individuelles et des logements collectifs. Il ramène les mises en chantier d'habitations plus près de leur moyenne à long terme, après les niveaux élevés d’activité enregistrés en 2017.

La tendance des mises en chantier d'habitations s’est chiffrée à 207 768 en septembre 2018, comparativement à 213 966 en août 2018, selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). Cette tendance correspond à la moyenne mobile de six mois du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier d’habitations.

Faits saillants mensuels

Vancouver

Dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Vancouver, la tendance des mises en chantier d’habitations était à la baisse en septembre 2018, car les constructeurs ont commencé moins de maisons individuelles et de logements collectifs. La construction en septembre a été concentrée dans le secteur de Surrey, où se trouve le quart des logements mis en chantier durant le mois. La demande reste forte sur le marché de l’habitation de la RMR de Vancouver, si bien que le rythme de la construction résidentielle jusqu’à présent cette année égale celui des neuf premiers mois de 2017.

Kelowna

La tendance des mises en chantier d’habitations s’est modérée en septembre dans la RMR de Kelowna, en raison du repli de la construction de maisons individuelles et de logements collectifs. Durant les neuf premiers mois de 2018, l’activité a ralenti par rapport au rythme record de la même période en 2017, mais elle demeure nettement supérieure à la moyenne sur 10 ans.

Saskatoon

La tendance des mises en chantier d’habitations s’est accrue en septembre dans la RMR de Saskatoon, puisqu’elle a augmenté dans les segments des maisons individuelles et des logements collectifs. Mais pour les mois de janvier à septembre, la construction résidentielle a diminué de 17 % par rapport à la même période en 2017, reflet de la baisse des mises en chantier de maisons individuelles.

Winnipeg

À Winnipeg, la tendance des mises en chantier d’habitations est demeurée à la hausse en septembre. Un certain nombre d’ensembles de logements en copropriété ont été commencés durant le mois. Après neuf mois d’activité, le cumul annuel des mises en chantier de logements collectifs dépasse de 3 % celui de la fin septembre 2017. Malgré cela, il s’est commencé 5 % moins d’habitations au total cette année, car la hausse des stocks de maisons individuelles a modéré l’activité dans ce segment.

Toronto

La tendance des mises en chantier d’habitations a augmenté en septembre, la baisse accusée du côté des maisons individuelles ayant été plus qu’annulée par la hausse dans le segment des logements collectifs. Les mises en chantier de logements collectifs ont été vigoureuses dans toutes les catégories, mais tout particulièrement dans celle des jumelés, où elles ont connu leur meilleur mois de septembre depuis 2004. L’abordabilité relative de ces maisons, qui forment des ensembles à plus forte densité, continue d’en stimuler la demande.

St. Catharines-Niagara

Pour la première fois en quatre mois, la tendance des mises en chantier d’habitations a augmenté dans la RMR de St. Catharines-Niagara, surtout en raison du segment des appartements. La construction de maisons individuelles a continué de ralentir; elle a touché son plus bas niveau mensuel en sept ans. Le marché de la revente plus équilibré et la hausse des coûts d’emprunt hypothécaire ont pesé sur la demande, particulièrement du côté des maisons individuelles relativement chères.

Brantford

À Brantford, les mises en chantier de maisons individuelles ont accusé leur première baisse mensuelle depuis janvier. Le rythme global des mises en chantier d’habitations a donc lui aussi beaucoup ralenti en septembre, la majorité des habitations qui se construisent à Brantford étant des maisons individuelles. Quant au nombre de maisons individuelles commencées jusqu’à présent cette année, il dépasse déjà le total annuel de chacune des 10 dernières années.

Province de Québec

Au Québec, le rythme des mises en chantier résidentielles a diminué au troisième trimestre. Cependant, le bilan des neuf premiers mois est légèrement en hausse par rapport à la même période en 2017, et ce,  grâce à la vigueur du marché de la RMR de Montréal, où le nombre de nouveaux chantiers d’appartements locatifs demeure soutenu cette année.

Halifax

La tendance des mises en chantier d’habitations à Halifax a augmenté en septembre, soutenue par le dynamisme persistant de la construction d’appartements. L’amélioration des niveaux d’emploi et les gains démographiques importants favorisent la demande croissante de logements locatifs. De fait, les mises en chantier de logements collectifs ont augmenté de 21 % en septembre par rapport à un an plus tôt. Après avoir fait du sur-place durant deux mois, les mises en chantier de maisons individuelles ont elles aussi repris de la vigueur en septembre : elles se sont accrues de 11 % en glissement annuel.




Date de publication : 9 octobre 2018