Même si l’endettement des ménages demeure une source de préoccupation importante au Canada, le marché hypothécaire est resté stable. Nous constatons notamment que le taux de prêts hypothécaires en souffrance1 et la part de prêts hypothécaires octroyés à des emprunteurs plus à risque2 sont demeurés tous deux bas et stables en 2016. Cependant, la progression du taux de paiement hypothécaire périodique moyen au Canada s’est accélérée et est à l’heure actuelle nettement plus rapide que celle du taux d’inflation. Certains des premiers signes indiquent que le marché hypothécaire ralentit, comme la stabilisation de la proportion de débiteurs hypothécaires et la croissance inférieure à la moyenne de la valeur moyenne des nouveaux prêts hypothécaires au 4e trimestre de 2016.

Les régions dont l’économie dépend du pétrole, notamment Calgary et Edmonton, continuent d’être aux prises avec des taux de prêts hypothécaires en souffrance qui tendent à la hausse. À l’inverse, Vancouver et Toronto continuent d’afficher des taux de prêts hypothécaires en souffrance parmi les plus bas au Canada malgré les prix élevés des logements.

1 L’analyse est fondée sur des données fournies par l’agence d’évaluation du crédit Equifax, qui couvre environ 85 % du marché hypothécaire. Sauf indication contraire, tous les chiffres résultent de calculs de la SCHL réalisés à l’aide de données d’Equifax. 

2 Le risque que pose un consommateur est déterminé en fonction du Score du risque Equifax (ERS). Plus le pointage d’un emprunteur est élevé, plus la probabilité est faible que ce dernier accuse un retard de paiement important (défaillance de 90 jours ou plus) dans les 24 mois. Voici les fourchettes de pointage ERS qui sont souvent utilisées :

  • Faible (moins de 599)
  • Passable (de 600 à 659)
  • Bon (de 660 à 719)
  • Très bon (de 720 à 779)
  • Excellent (plus de 780)

Les consommateurs dont le dossier de crédit ne comporte pas suffisamment de renseignements pour permettre le calcul d’un pointage se voient accorder un pointage de 000. Pour que ce calcul soit possible, il faut en général que le consommateur ait des antécédents de crédit au Canada pour une période de 3 à 6 mois.

Les emprunteurs dont le pointage est inférieur à 660 sont les plus susceptibles d’accuser un retard de paiement important.

Évolution du taux moyen des prêts hypothécaires en souffrance, Canada et certains marchés, du T3  2012 au T4  2016

Version texte

Le graphique montre l’évolution du taux moyen des prêts hypothécaires en souffrance du troisième trimestre de 2012 au quatrième trimestre de 2016 au Canada, à Calgary, à Edmonton, à Toronto et à Vancouver. Le taux moyen des prêts hypothécaires en souffrance au Canada reste bas et stable; il a diminué à Toronto et à Vancouver et augmenté à Calgary et à Edmonton.


Date de publication : 12 juin 2017