Transcription

Webdiffusion – Guide vert du rénovateur

Bienvenue à la webdiffusion de la Société canadienne d'hypothèques et de logement sur un nouveau produit d’information technique destiné aux gens du secteur de la rénovation résidentielle et aux consommateurs qui veulent en savoir plus au sujet des rénovations domiciliaires écologiques ou durables.

VISUEL : Le titre apparaît à l’écran : Société canadienne d’hypothèques et de logement – Guide vert du rénovateur. Des images apparaissent montrant une découpe en papier de la silhouette d’une maison sur un fond vert éclairée par le soleil, et les mains d’un enfant tenant les découpes d’une famille de quatre personnes.

VISUEL : Les images passent pour se centrer uniquement sur la découpe de la famille et une main d’enfant tenant la découpe verte de la silhouette de la maison.

Texte à l’écran : Vue d’ensemble de la présentation.

Le nouveau produit disponible en ligne est le Guide vert du rénovateur.

VISUEL : Les découpes disparaissent comme l’écran passe en fondu vers une série de deux listes à puces donnant une vue d’ensemble de la présentation.

Texte à l’écran, première liste à puces : Vue d’ensemble de la présentation. La SCHL a diffusé une nouvelle publication en ligne pour le secteur de la rénovation: Le guide vert du rénovateur. But de ce lancement : Approfondir les connaissances des gens du secteur et des consommateurs, et de les sensibiliser au sujet des pratiques exemplaires et des technologies durables pour les projets de rénovation résidentielle.

Ce nouveau produit d’information a pour objectif d’approfondir les connaissances des gens du secteur et des consommateurs, et de les sensibiliser au sujet des meilleures pratiques et des technologies durables pouvant être intégrées aux projets courants de rénovation de maisons.

VISUEL : L’écran passe en fondu vers la deuxième liste à puces, avec une photo d’un jeune couple qui regarde des échantillons de peintures étant donné qu’il planifie la rénovation de leur maison.

Texte à l’écran, deuxième liste à piste : Vue d’ensemble de la présentation. Intérêt croissant pour la construction écologique. De la part des consommateurs : Intérêt à réduire les coûts d’occupation; Intérêt à rendre leurs milieux intérieurs sains; Intérêt à réduire leur empreinte écologique. De la part des rénovateurs : Veulent répondre à la demande des consommateurs; Veulent posséder des connaissances en matière de durabilité et savoir construire des habitations dans le respect des principes du développement durable; Veulent gagner la confiance des consommateurs et positionner stratégiquement leurs produits et services d’habitation.

Depuis quelques années, on s’intéresse davantage aux travaux de construction et de rénovation « durables » ou « verts », qu'il s'agisse de gens du secteur ou de consommateurs.

Au moment de planifier une rénovation, les propriétaires de maison pourraient être enclins à vouloir découvrir si les améliorations qu’ils entreprennent pourraient également entraîner des économies d’argent à long terme au chapitre des factures des services publics et régler des problèmes préexistants. Ils voudraient aussi savoir comment s’y prendre pour réduire l’empreinte écologique de leur maison.

Les rénovateurs ont à cœur de répondre à ces besoins et de montrer qu’ils sont en mesure d’offrir des choix en matière de logement durable qui répondent aux besoins de leurs clients. Communiquer les meilleures pratiques et options en matière de logement durable aux clients permet aux rénovateurs de se positionner comme des chefs de file et des innovateurs et de mieux situer leurs produits et services résidentiels dans le marché.

VISUEL : L’écran revient en fondu sur les découpes de la famille et de la silhouette verte de la maison.

Texte à l’écran : Contexte.

VISUEL : Les découpes disparaissent comme l’écran passe en fondu sur une série de quatre listes à puces décrivant le contexte du Guide vert du rénovateur et son processus d’élaboration.

Texte à l’écran, première liste à puce : Contexte : Nouvelle publication; Répondre à l’intérêt croissant pour l’intégration de technologies et de pratiques durables; Croissance du secteur de la rénovation; Les rénovations constituent une occasion d’améliorer la performance d’une maison – à différents niveaux de performance.

La SCHL a élaboré le Guide vert du rénovateur en réponse à un intérêt grandissant de la part des gens du secteur de la rénovation à l’égard d’information sur la façon de mieux intégrer les technologies et les pratiques durables aux projets de rénovation courants. Par ailleurs, les caractéristiques permettant d’économiser l’énergie, d’améliorer la qualité de l’air intérieur et de réduire l’impact sur l’environnement suscitent de plus en plus l’intérêt des consommateurs.

À mesure que le stock de logements vieillit, il faudra davantage de travaux de rénovation pour renouveler et préserver les millions de maisons déjà construites. La rénovation constitue également une occasion unique pour améliorer la performance écologique des maisons, compte tenu du fait qu’il est plus aisé et économique d’intégrer les caractéristiques vertes dans une rénovation planifiée que si elles étaient entreprises séparément.

VISUEL : L’écran passe en fondu à une deuxième liste à puces, avec une photo d’une autre jeune couple souriant regardant un entrepreneur qui examine un plan de leur maison.

Texte à l’écran, deuxième liste à puces : Moteurs pour l’élaboration du guide. Un : Croissance dans le secteur de la rénovation; Deux : Croissance de l’intérêt des clients pour les caractéristiques vertes – Les rénovateurs peuvent satisfaire la demande, Besoin d’abordabilité; Trois : Défi de « l’écoblanchiment » – Les produits et les pratiques peuvent ne pas répondre aux déclarations environnementales, Un grand nombre d’options vertes peuvent mener à une confusion.

Plusieurs tendances qui se dessinent au sein du secteur de la rénovation donnent encore plus d’importance aux rénovations « vertes ».

D’abord, les consommateurs y montrent un intérêt grandissant : les propriétaires qui souhaitent réaménager leur sous-sol ou rénover leur cuisine selon la toute dernière mode se demandent s’ils ne devraient pas en profiter pour améliorer le confort des occupants et réduire les frais de chauffage. Ils s’interrogent également sur les matériaux à choisir de manière à ce qu’ils soient durables, produisent peu d’effet sur la qualité de l’air intérieur et possèdent une empreinte écologique minimale. Le recours à des caractéristiques bien pensées dans tout projet de rénovation peut en améliorer l’abordabilité.

Deuxièmement, les rénovateurs sont conscients de l’intérêt grandissant que portent leurs clients envers les caractéristiques vertes. C’est pourquoi ils doivent faire preuve de savoir-faire tant en matière de techniques établies que nouvelles, afin de rendre leurs travaux plus respectueux de l’environnement. Offrir des options vertes aux clients dès le départ permet également d’établir une relation de confiance, laquelle peut engendrer de nouvelles affaires. Compte tenu du fait que de nombreux clients doivent composer dès le départ avec un budget serré, il importe aussi de leur présenter des options vertes pouvant être aisément intégrées au projet de rénovation, que ce soit maintenant ou plus tard. Ces options doivent être abordables tant du point de vue de leur mise en place que des économies engendrées au chapitre des frais d’exploitation de la maison au fil des années.

Troisièmement, l’intérêt porté au principe de responsabilité en matière d’environnement a malheureusement engendré ce qu’il convient d’appeler « l’écoblanchiment », soit des revendications au sujet de produits et de processus qui ne sont pas vraiment respectueux de l’environnement ou qui ne répondent pas aux attentes en matière de performance. Les clients et les rénovateurs se voient confrontés à un éventail déconcertant de produits, de technologies et de pratiques, et il est difficile de déterminer lesquels se prêtent le mieux à un projet de rénovation donné.

VISUEL : La photo du couple disparaît comme l’écran passe en fondu à une nouvelle liste à puces.

Texte à l’écran, troisième liste à puces : Réel besoin d’une science du bâtiment judicieuse : Nature holistique de l’approche de la maison comme un système; Divers éléments du système peuvent s’affecter réciproquement; Les changements apportés à un système peuvent provoquer des changements imprévus et avoir des conséquences sur d’autres systèmes; Éviter les pièges; Aide les rénovateurs à répondre aux attentes des clients.

Enfin, il existe un besoin évident d’incorporer aux travaux de rénovation de judicieux principes de la science du bâtiment. Cela signifie qu’il faut utiliser l’approche de la maison comme un système, puisque la rénovation d’un système peut avoir des répercussions sur un autre, et si les travaux sont mal exécutés, de malencontreux imprévus peuvent survenir. Les rénovateurs qui comprennent les principes de l’approche de la maison comme un système pourront éviter les embûches courantes, de sorte que les maisons rénovées affichent une bonne performance et répondent aux attentes des clients.

VISUEL: L’écran passe en fondu à une nouvelle liste à puces, avec une photo d’un autre couple heureux qui examine le plan d’étages d’une maison.

Texte à l’écran, quatrième liste à puces : Élaboration du guide : Autres sources déjà disponibles en ligne; Méthode de la SCHL : liste de contrôle des caractéristiques courantes; Références à d’autres sources fiables.

Dans cette perspective, la SCHL est allée de l’avant avec l’élaboration d’une publication en ligne qui informerait les rénovateurs des nombreuses options leur permettant de « verdir » les projets de rénovation communs. Comme une quantité importante d’information sur les pratiques et les technologies écologiques existe déjà, la SCHL a décidé de diriger ses efforts sur la production d’une liste de contrôle des caractéristiques vertes courantes, accompagnée de références vers d’autres sources d’information digne de foi. À l’aide de cette liste, les rénovateurs peuvent planifier les options vertes et renseigner leurs clients au sujet des caractéristiques vertes disponibles pour leur projet de rénovation.

VISUEL : L’écran passe en fondu aux découpes de la famille et de la silhouette verte de la maison.

Texte à l’écran : schl.ca/durabilité

Le Guide vert du rénovateur est offert gratuitement sur le site Web de la SCHL au schl.ca/durabilité.

VISUEL : Les découpes disparaissent en fondu comme l’écran passe en fondu à une nouvelle liste à puces décrivant le contenu du Guide.

Texte à l’écran : Contenu – Généralité : Une référence sur laquelle les rénovateurs peuvent se fier pour renseigner leurs clients sur les options vertes et les pratiques exemplaires afin d’éviter les problèmes de rénovation communs; N’est pas un guide d’installation « pratico-pratique »; Ne traite pas des préférences sur le plan des rénovations.

La SCHL a créé le Guide à titre d'outil de référence visant non seulement les rénovateurs, mais également leurs clients, ce qui leur permettra de travailler ensemble dans un climat de confiance.

Il ne s’agit toutefois pas d’un guide pratique d’installation. La SCHL reconnaît que les techniques, les produits et les systèmes de rénovation changent trop rapidement pour penser produire une publication définitive sur le sujet. La SCHL reconnaît également que le savoir-faire et les compétences se trouvent déjà dans le secteur et qu'il n’est pas nécessaire d’en faire état.

De même, comme les styles et les préférences en matière de rénovation évoluent constamment, et que ces domaines ne relèvent certainement pas du mandat de la SCHL, le Guide ne fournit pas de conseils quant à l’aspect que devraient prendre les rénovations. Le Guide constitue plutôt un moyen pour à la fois informer et servir de sujet de discussion sur la manière de rendre une rénovation non seulement plus durable, mais aussi plus performante.

VISUEL : L’écran revient en fondu sur les découpures de la famille et de la silhouette verte de la maison.

Texte à l’écran : Avantages.

On effectue rarement une rénovation pour réaliser uniquement des objectifs verts.

VISUEL : Les découpes disparaissent en fondu comme l’écran passe en fondu vers une nouvelle liste à puces décrivant les avantages des rénovations vertes.

Texte à l’écran : Avantages : Fait la promotion des technologies et pratiques durables – Occasion d’améliorer la performance globale d’une maison en réglant les problèmes existants, Aide les clients à comprendre les options vertes, Adopte une démarche progressive pour ajouter des options durables aux travaux de rénovation communs – plus abordable; Considère les impacts de la rénovation selon l’approche de la maison comme un système; Une occasion pour les rénovateurs d’ajouter de la valeur et de démontrer leurs connaissances et de mettre en évidence leurs services.

Mais elle offre une excellente occasion pour régler des problèmes préexistants et améliorer la durabilité globale de la maison rénovée. Par exemple, lors de la rénovation d’une cuisine, le rénovateur pourrait réduire la facture énergétique ou répondre aux préoccupations de qualité de l’air intérieur en proposant des équipements et des matériaux appropriés.

Il ne suffit pas toutefois que les rénovateurs comprennent ces options. Ce sont les propriétaires-occupants qui prennent ultimement les décisions, et c’est pourquoi ils doivent savoir ce qu’ils obtiennent pour leur argent, et en connaître les avantages et les économies potentielles.

Le mot « vert » n’est pas simplement un attribut que l’on peut épingler à une rénovation. Comme c’est le cas du processus de construction, il vaut mieux tenir compte de la manière dont les systèmes dans la maison cadrent ensemble, de façon à ce que le fait d’en modifier un ne vienne pas nuire à la performance des autres. Le Guide vert du rénovateur aide les rénovateurs à envisager ces systèmes comme un ensemble.

Bien que les rénovateurs soient confrontés à des difficultés pour arriver à comprendre les options liées à une rénovation donnée et au besoin d’apparier ces options au budget et aux intérêts du propriétaire, ils ont l’occasion de mieux servir leurs clients en répondant à un plus large éventail de leurs besoins. Cela permettra à un rénovateur proactif de tirer profit d’opportunités nouvelles et grandissantes dans le marché et de démarquer son offre de produits et de services.

VISUEL : L’écran revient en fondu sur les découpures de la famille et de la silhouette verte de la maison.

Texte à l’écran : Caractéristiques.

Jetons donc un coup d’œil à ces caractéristiques une à une.

VISUEL : Les découpes disparaissent comme l’écran passe en fondu à la première liste à puces d’une série de huit portant sur les caractéristiques du Guide et des rénovations vertes.

Texte à l’écran, première liste à puces : Caractéristiques. L’approche de la maison comme un système : Met la science du bâtiment au premier plan – Aide les rénovateurs à comprendre l’interaction entre les systèmes afin que les travaux de rénovation permettent d’éviter les problèmes et d’améliorer la performance; Établit les bases d’une planification efficace; Aide à s’assurer que les clients obtiennent la meilleure valeur pour leurs rénovations.

Le Guide vert du rénovateur réserve une section pour aborder le domaine de la science du bâtiment, c'est-à-dire la manière dont les systèmes d’une maison s’harmonisent et interagissent avec l’environnement et les occupants, dans le contexte de projets de rénovation.

Si les rénovateurs comprennent bien les concepts de l’approche de la maison comme un système et de la science du bâtiment, cela leur permettra d’établir les balises d’une planification efficace menant à un projet de rénovation réussi et très performant. Les rénovateurs doivent savoir qu’une modification apportée à un ou plusieurs systèmes dans une maison pourrait avoir des répercussions avantageuses, neutres ou négatives sur la performance de la maison. Bien que l’on puisse aisément prédire certaines répercussions, d’autres ne sont pas aussi évidentes et pourraient avoir une incidence importante sur l’exploitation de la maison une fois les travaux terminés.

En tenant compte du principe de l’approche de la maison comme un système, les rénovateurs peuvent donner l’assurance à leurs clients que la rénovation produira les économies et autres avantages environnementaux attendus, contribuant ainsi à la satisfaction à long terme des clients.

VISUEL : L’Écran passe en fondu à une nouvelle liste à puces, avec une photo d’une jeune femme assise à son ordinateur et parlant au téléphone.

Texte à l’écran : Exemple de l’approche de la maison comme un système. Rénovation de l’enveloppe avec l’installation d’isolant, d’un pare-air et de fenêtres étanches à l’air; Effet secondaire : la fournaise, qui répondait aux besoins de chauffage d’une maison ayant un taux de fuite élevé, est maintenant surdimensionné, donc moins efficace; Prévention : informer le propriétaire qu’il devrait faire vérifier la puissance et l’état de la fournaise dans le cadre des rénovations.

Pour illustrer notre propos au sujet de la nature holistique de l’approche de la maison comme un système, voyons un exemple.

Dans un projet de rénovation, un entrepreneur ajoute de l’isolant dans le vide sous toit, les murs extérieurs et le sous-sol. Il pose également des fenêtres éconergétiques. L’ajout d’isolant amenuise les pertes de chaleur de la maison, ce qui implique que le générateur de chaleur pourrait maintenant être plus puissant que nécessaire.

Bien que le générateur de chaleur surdimensionné puisse continuer à chauffer la maison convenablement, il aura tendance à produire des démarrages et des arrêts plus fréquents, réduisant ainsi les économies d’énergie attendues. Les générateurs de chaleur surdimensionnés peuvent aussi créer des zones chaudes ou froides dans la maison.

En prenant l’approche de la maison comme un système, le rénovateur aurait pu conseiller le propriétaire sur la possibilité de faire vérifier l’état et la puissance du générateur de chaleur, comme partie des travaux de rénovation.

VISUEL : L’écran passe en fondu à une nouvelle liste à puces, avec une photo d’une fenêtre qui est mouillée par la condensation.

Texte à l’écran : Exemple de l’approche de la maison comme un système. Étanchéité à l’air accrue afin de réduire les coûts de chauffage et d’améliorer le confort; Effet secondaire : accumulation d’humidité, de condensation de vapeur d’eau sur les surfaces froides; Prévention : prévoir l’installation d’un système de ventilation mécanique éconergétique, comme un VRC.

Un autre effet de la rénovation de l’enveloppe a trait à la possibilité que le propriétaire puisse croire que ses nouvelles fenêtres sont défectueuses.

Après l’ajout d’isolant et le remplacement des fenêtres, ce qui réduit les fuites d’air, l’humidité peut s’accumuler dans la maison. Dans certaines conditions, cette accumulation pourrait mener à des problèmes de condensation répétés sur les fenêtres et l’enveloppe du bâtiment elle-même.

En étant conscient des répercussions potentielles découlant de la diminution des fuites d’air, le rénovateur aurait pu proposer d’ajouter une installation de ventilation mécanique dans la maison.

Cet exemple montre l’importance de bien comprendre les concepts de l’approche de la maison comme un système non seulement pour éviter les problèmes, mais aussi pour maximiser la performance de la maison après rénovation et mieux répondre aux besoins des clients.

VISUEL : L’écran passe en fondu à une nouvelle liste à puces, avec une photo de la cuisine d’une maison récemment rénovée.

Texte à l’écran : Caractéristiques. Sections détaillées sur : La rénovation de la cuisine, de la salle de bains, du sous-sol, des chambres, de la salle de séjour, de la salle à manger et du vide sous toit; Les ajouts; Amélioration des installations mécaniques; Les terrasses et patios. Chaque section peut être utilisée individuellement.

Forts des connaissances sur la manière dont les systèmes d’une maison interagissent, les professionnels du secteur seront en meilleure position pour composer avec les différentes catégories de rénovation. Le Guide vert du rénovateur consacre une section particulière aux catégories de rénovation les plus courantes. Cela permet de mettre en lumière chaque catégorie de rénovation de manière à ce que le rénovateur puisse s’y référer et en fournir un exemplaire à son client. Voici un énoncé des différentes catégories:

  • Les travaux de rénovation de la cuisine, de la salle de bains, du sous-sol, des chambres, du séjour et de la salle à manger et des vides sous toit sont traités dans des sections distinctes.
  • Les ajouts, c'est-à-dire les agrandissements, ont leur propre section.
  • Il en est de même pour les installations mécaniques, comme le chauffage, la climatisation et l’équipement de ventilation.
  • Les terrasses et patios sont également traités dans une section distincte puisqu’il existe de nombreuses évaluations « écologiques » à effectuer lors du choix des matériaux et des finis extérieurs, et de l’aménagement paysager.

Dans chacune des sections, vous trouverez une liste de contrôle ou « aide-mémoire » qui permet de cerner les caractéristiques clés à prendre en compte dans la planification d’une rénovation écologique. Cet aide-mémoire est suivi de considérations sur « l’état des lieux et l’approche de la maison comme un système » qui permettent de repérer les conditions dont la rénovation devrait tenir compte et de les prévoir dans une planification holistique. Enfin, vous trouverez des liens pour obtenir davantage de précisions sur le sujet.

Voyons l’une de ces sections en détail.

VISUEL : L’écran passe en fondu à une nouvelle liste à puces, avec une photo d’une salle de bains résidentielle rénovée.

Texte à l’écran : Section type : rénovation de la salle de bains. Liste de contrôle ou aide-mémoire; États des lieux et approche de la maison comme un système : Problèmes d’humidité préexistants; Caractéristiques vertes, considérations et options : Appareils sanitaires à faible consommation d’eau, Isolation, Matériaux à faible émission de polluants.

La rénovation de la salle de bains est l’une des rénovations les plus populaires.

La section sur la rénovation de la salle de bains commence avec « l’aide-mémoire ». Vous y trouverez des approches génériques particulières pour verdir la rénovation de la salle de bains en choisissant par exemple une toilette économe en eau. Puisqu’il s’agit également d’un endroit où le propriétaire peut réaliser d’importantes économies sur sa facture d’eau, l’abordabilité constitue un élément clé mis en lumière ici.

Plus loin dans la section sur la salle de bains, on aborde les questions de l’état des lieux et de l’approche de la maison comme un système, par exemple l’examen de la salle de bains pour y découvrir des problèmes d’humidité courants ou des dommages qu’il faudra réparer lors des travaux. Comme le taux d’humidité dans les salles de bains est habituellement élevé, tous les matériaux employés au cours des travaux de rénovation doivent résister à l’humidité et à la corrosion, tandis que l’on doit également prévoir une ventilation efficiente et efficace.

Enfin, dans la même section on trouve une description des caractéristiques vertes, considérations et options particulières dont le rénovateur et le client peuvent tenir compte, comme le choix d’un ventilateur d’extraction éconergétique qui affiche un faible niveau de bruit.

VISUEL : L’écran passe en fondu à une nouvelle liste à puces, avec un diagramme en 3D d’une « salle de bain saine ».

Texte à l’écran : Section type : rénovation de la salle de bains : Langage simple; Références pour obtenir d’autres renseignements; Diagrammes utiles et intuitifs.

À mesure que vous parcourez les différentes sections, vous remarquerez sans doute certains éléments communs.

D’abord, le guide a été rédigé en langage simple, parce qu’on ne veut pas en faire un document trop technique : il doit être accessible à la fois aux rénovateurs et à leurs clients, lesquels ne sont pas aussi à l’aise avec certains termes techniques.

Pour ceux qui veulent en savoir plus au sujet des particularités techniques, chaque section comprend des liens vers des ressources externes, comme ceux pouvant fournir des spécifications techniques sur des milliers de produits écologiques.

De plus, comme le recours à un langage simple peut parfois porter à confusion lorsque l’on traite d’installations comportant de nombreuses caractéristiques, le Guide renferme des diagrammes clairs et bien détaillés, comme celui tiré de la page sur la rénovation de la salle de bains.

VISUEL : Le texte de la liste à puce passe en fondu comme un diagramme de la salle de bains glisse pour remplir l’écran. Les chiffres de 1 à 15 apparaissent sur le diagramme avec des flèches pointant les différentes parties du plafond, des murs, du plancher, des fenêtres, des conduites et des appareils. Une liste numérotée correspondante apparait en fondue à côté du diagramme, indiquant toutes les caractéristiques éconergétiques et écologiques qui pourraient être intégrées dans la rénovation de la salle de bains « verte » type.

VISUEL : Le diagramme disparaît en fondu comme l’écran passe en fondu à une nouvelle liste à puces, avec une photo d’une femme souriante dans la cuisine de sa maison, tenant une tasse café et regardant son ordinateur portable.

Texte à l’écran : Thèmes et indicateurs relatifs à la Maison saineMC. Thèmes : Santé des occupants; Énergie; Ressources; Environnement; Abordabilité. Objectifs clairs et explicites sous chaque thème.

Le Guide vert du rénovateur comprend également une section sur les thèmes et indicateurs relatifs à la Maison saineMC de la SCHL, et la manière dont on les applique aux travaux de rénovation. La SCHL définit les notions de « durable » et de « vert » par l’entremise des cinq thèmes de la Maison saineMC :

  • milieu intérieur sain;
  • efficacité énergétique;
  • utilisation efficace des ressources;
  • réduction des impacts sur l’environnement;
  • abordabilité.

Chaque thème est assorti d’indicateurs, essentiellement des qualités que le rénovateur pourra étudier pour déterminer le niveau de performance des travaux à l’intérieur de ce thème. Ainsi, sous le thème « efficacité énergétique », on trouve un ensemble d’indicateurs relatifs à la consommation annuelle d’énergie, à l’énergie renouvelable, à la demande de pointe en électricité et à une stratégie en matière d’énergie intrinsèque.

Pour chaque thème, le Guide aide le rénovateur à comprendre les objectifs pouvant être établis sous chaque thème, de même que les difficultés et les approches liées à la mise en œuvre de ces caractéristiques vertes.

VISUEL : L’écran passe en fondu vers une nouvelle liste à puces, avec une image d’un plan d’étage pour la rénovation d’une salle à manger et de la cuisine, avec des outils assortis et des matériaux de construction.

Texte à l’écran : Exemple sous le thème « ressources ». Indicateurs : matériaux durables, conception durable, utilisation rationnelle des matériaux, économie de l’eau et adaptabilité et flexibilité. Indicateur de l’utilisation rationnelle des matériaux: Difficultés; Commentaires; Stratégies.

Examinons de plus près l’un des indicateurs. Sous le thème « ressources », nous trouvons plusieurs indicateurs, y compris « matériaux durables », « conception durable », « utilisation rationnelle des matériaux », « économie de l’eau » et « adaptabilité et flexibilité ».  Le Guide propose des stratégies pour répondre à chacun de ces indicateurs.

Par exemple, en ce qui a trait à l’indicateur « utilisation rationnelle des matériaux », le Guide :

  • souligne les difficultés inhérentes à l’utilisation efficace des matériaux, des équipements et des systèmes;
  • fournit des commentaires sur les situations qui mèneraient à une surconsommation de matériaux et d’énergie;
  • offre des stratégies de réduction de la consommation en employant par exemple des techniques de calcul à valeur optimale.

VISUEL : L’écran revient en fondu sur les découpures de la famille et de la silhouette verte de la maison.

Texte à l’écran : Rénovateurs et clients travaillent ensemble.

Comme nous l’avons mentionné précédemment, l’un des objectifs clés du Guide est d’amorcer les discussions entre le rénovateur et le propriétaire sur la manière de veiller à ce que la rénovation réponde à un éventail bien défini des principes durables ou écologiques, tout en répondant aux besoins du propriétaire.

VISUEL : Les découpes disparaissent comme l’écran passe en fondu à une série de nouvelles listes à puces sur la façon dont le Guide peut aider les rénovateurs et leurs clients à travailler de concert. Une photo d’un père, d’une mère et d’une jeune fille regardant joyeusement un ordinateur portable, apparaît en fondu.

Texte à l’écran, première liste à puce : Rénovateurs et clients travaillant de concert : Faire connaître les options vertes – Tenir compte des contraintes budgétaires des propriétaires; Section « Communications avec les clients au sujet des rénovations vertes » – Coûts, Avantages, Attentes.

Ce n’est pas toujours une tâche facile, précisément parce que les gens sont très exigeants lorsqu’il s’agit de l’apparence de leur maison et ils sont très sensibles aux coûts.

C’est pour cette raison que le Guide propose une section intitulée « Communications avec les clients au sujet des rénovations vertes », laquelle décrit en détail certains des sujets importants que le rénovateur et le propriétaire devraient aborder, comme ce qu’il est possible d’accomplir selon le niveau des coûts, ce à quoi il faut s’attendre et les avantages découlant d’une rénovation verte.

VISUEL : La photo disparaît comme l’écran passe en fondu à une nouvelle liste à puces.

Texte à l’écran, deuxième liste à puces : Rénovateurs et clients travaillent ensemble : Favoriser la pensée holistique – Maison comme un système, Être prêt pour l’avenir, Prévoir l’ajout de caractéristiques vertes; Dissiper les mythes et les idées fausses à propos des prétentions des produits « verts »; Aider les clients à faire des choix abordables respectueux de l’environnement.

Ces discussions aident également le propriétaire à voir et à comprendre sa maison dans l’optique de l’approche systémique, et à planifier la rénovation de manière à ce que les composants du système (comme l’enveloppe du bâtiment, les installations mécaniques et les occupants) travaillent ensemble. Ce genre d’approche avantage à la fois le propriétaire et l’environnement, tout en créant une maison plus durable qui demandera moins d’entretien au fil des ans.

Cette section propose également des liens menant à un complément d’information sur les revendications relatives aux « produits verts », parce qu’une méprise de la mesure avec laquelle les produits peuvent favoriser l’environnement peut entraîner des déceptions, tant à l'égard de la rénovation elle-même que pour le rénovateur.

Les clients qui connaissent les options dès la case départ seront en meilleure position pour faire des choix respectueux de l’environnement dans les limites de leur budget, et les rénovateurs qui sont ouverts aux avantages offerts par ces options amélioreront sans doute leur réputation au sein d’un secteur en pleine croissance.

VISUEL : L’écran passe à un fondu au blanc.

Texte à l’écran : Conclusion.

Voilà qui met fin à l’exposé sur le Guide vert du rénovateur.

Texte à l’écran : schl.ca/durabilité

Que vous soyez rénovateur ou propriétaire-occupant, la SCHL vous invite à consulter le Guide vert du rénovateur sur le site Web de la SCHL et à vous y familiariser. Cela vous permettra de mieux comprendre les possibilités et d'améliorer de façon abordable la performance des projets de rénovation par la mise en œuvre de technologies intégrées et durables, de meilleures pratiques, et de l’approche de la maison comme un système.

Pour en savoir davantage à ce sujet ou à propos d’autres produits d’information, visitez notre site Web schl.ca/durabilite.

VISUEL : L’écran passe à un fondu au blanc. Le logo bilingue de la SCHL et le slogan « Au cœur de l’habitation » apparaissent à l’écran.

Texte à l’écran : L’information contenue dans la présente publication est le fruit de recherches et de connaissances courantes. Il ne devrait pas se substituer à l’avis d’un professionnel ni à l’avis ou à l’opinion d’un expert. Il revient au lecteur d'évaluer avec discernement les renseignements, matériaux et techniques présentés ainsi que de consulter les ressources documentaires pertinentes et les spécialistes du domaine concerné pour déterminer si les renseignements, matériaux et techniques conviennent à ses besoins. Les dessins et le texte ne sont destinés qu’à servir de guide. Les caractéristiques de chaque projet et emplacement (climat, coût et critères esthétiques) doivent aussi être prises en considération.

VISUEL : L’écran passe au blanc en fondu comme le mot-symbole Canada apparait en fondu. Le mot‑symbole Canada disparaît en fondu, et les icones de Flickr, Twitter et YouTube apparaissent à l’écran, accompagnés de l’adresse du site Web de la SCHL : schl.ca

FONDU AU NOIR

Découvrez du contenu connexe en utilisant les mots-clés suivants :

Date de publication : 31 mars 2018