Lorsque des collectivités attirent et retiennent des résidents plus âgés dans une population dont la composition est diversifiée, elles obtiennent les avantages économiques et les forces sociales d’une population d’âge mûr.

Les avantages d’une collectivité amie des aînés vont du logement et des services accessibles et abordables à une structure sociale inclusive présentant des liens communautaires solides. En l’absence de logements convenables et de services pour tous, les municipalités risquent de perdre l’armature sociale de leurs collectivités, sans compter les ressources financières importantes que ces résidents plus âgés contrôlent.

Une population diversifiée aide aussi les municipalités à équilibrer les demandes de services et de commodités coûteuses ciblant les résidents plus jeunes.

En termes économiques, les administrations municipales qui attirent et soutiennent les résidents plus âgés dans une collectivité amie des aînés peuvent réaliser un rendement plus élevé sur leurs investissements. Une population composée de groupes d’âge diversifiés est un investissement, pas un coût.

Voici pourquoi :

Plus d’actif, moins de passif

Les Canadiens plus âgés ont plus d’actif et moins de passif que la moyenne de la population.

  • En 2012, les familles âgées avaient en moyenne un actif total de 748 900 $, contre 645 900 $ pour l’ensemble des familles.
  • Les familles âgées étaient propriétaires d’une résidence d’une valeur moyenne de 324 700 $, contre 356 200 $ pour l’ensemble des familles.
  • Les familles âgées avaient un passif total de 61 700 $, contre 129 000 $ pour l’ensemble des familles.
  • Les familles âgées avaient un avoir net de 687 200 $, contre 516 900 $ pour l’ensemble des familles.

Cet actif veut dire que les familles âgées sont aptes à contribuer à leur collectivité, en dépensant localement et en investissant dans des entreprises locales. Elles soutiennent les arts, les organismes culturels et de services, et beaucoup partagent leur actif en faisant des dons à des organismes locaux. Souvent, elles soutiennent les générations plus jeunes en faisant des cadeaux à des membres de leurs familles.

Actif, passif et valeur nette moyens

Version texte

Actif, passif et valeur nette moyens
  Familles d’aînés Tous âges
Actif total 748 900 $ 645 900 $
Résidence 324 700 $ 357 200 $
Passif 61 700 $ 129 000 $
Valeur nette 687 200 $ 516 900 $

Source : Statistique Canada, Enquête sur la sécurité financière, 2012, population totale et familles dont l’aîné avait 65 ans ou plus1

Revenus et dépenses à l’échelle locale

Les Canadiens plus âgés ont un revenu important.

  • Les couples âgés avaient un revenu familial moyen de 65 540 $ en 2014, contre 86 410 $ pour l’ensemble des familles. Bien que le revenu moyen des aînés soit inférieur au revenu moyen de l’ensemble des groupes d’âge, il demeure nettement au-dessus de la mesure de faible revenu de Statistique Canada, qui est de 47 878 $ pour 20132. Les ménages âgés sont aptes à contribuer financièrement à l’économie locale en achetant des biens et des services.
  • Le revenu familial des aînés, dont environ 30 000 $ viennent de pensions et 26 000 $ de transferts gouvernementaux, introduit de l’argent de l’extérieur dans la collectivité et fait croître l’économie locale, comme le font les dépenses touristiques3.

Les Canadiens plus âgés dépensent beaucoup – et localement.

  • Les ménages âgés ont dépensé en moyenne 55 090 $ en 2014, contre 82 697 $ pour l’ensemble des ménages canadiens.
  • La plupart de leurs dépenses sont locales, y compris les dépenses domestiques, l’alimentation, le transport, les vêtements, les loisirs et les cadeaux. Elles soutiennent l’emploi local dans les commerces et les services, allant des réparations et rénovations domiciliaires aux terrains de golf, en passant par les agences de voyages. Grâce à elles, les résidents plus âgés contribuent à l’assiette fiscale des municipalités.

Revenus et dépenses moyens

Version texte

Revenus et dépenses moyens
  Aînés Tous âges
Revenu 62 540 $ 86 410 $
Dépenses 55 090 $ 82 697 $

Sources : Statistique Canada, Statistiques familiales, 2014, population totale et familles dont l’adulte le plus âgé avait 65 ans ou plus4. Statistique Canada, Enquête sur les dépenses des ménages, 2015, population totale et familles l’adulte le plus âgé avait 65 ans ou plus.5

La recherche montre que les adultes âgés sont des consommateurs. Ils dominent 119 des 123 catégories de consommateurs pour des articles comme les aliments et les boissons6. Leur revenu disponible est souvent plus élevé que celui des jeunes gens qui ont une famille, et ils le dépensent là où ils vivent.

Beaucoup d’adultes âgés travaillent, 13,7 % des adultes de plus de 65 ans occupant un emploi à temps plein ou à temps partiel7. Quarante pour cent des travailleurs âgés choisissent le travail autonome8. Ce faisant, ils génèrent un revenu pour eux-mêmes et leur collectivité.

Il y a une plus grande proportion d’entrepreneurs chez les adultes âgés que chez les résidents plus jeunes : les aînés sont deux fois plus susceptibles que les enfants du millénaire de démarrer une entreprise, et plus de 80 % d’entre eux lancent une entreprise pour accroître leur revenu ou parce que c’est un choix de mode de vie9. Ayant les ressources, l’expérience et le temps, de nombreux adultes âgés lancent des entreprises prospères qui génèrent un revenu et développent l’économie locale.

Développement de la collectivité

Les Canadiens âgés contribuent à leur collectivité.

  • Les Canadiens de 65 à 74 ans ont donné en moyenne 231 heures de leur temps en 2013, et ceux qui ont 75 ans ou plus ont donné en moyenne 196 heures, contre 154 heures pour l’ensemble des Canadiens.
  • Les Canadiens de 65 à 74 ans ont fait des dons moyens de 715 $ en 2013, et ceux qui ont 75 ans ou plus ont fait des dons moyens de 726 $, contre 513 $ pour l’ensemble des Canadiens.

Contributions moyennes à la collectivité

Version texte

Contributions moyennes à la collectivité
  65 à 74 ans 75 ans et plus Tous âges
Heures de bénévolat 231 196 154
Dons annuels (dollars) 726 $ 715 $ 531 $

Source : Statistique Canada, Enquête sociale générale sur les dons, le bénévolat et la participation, 2013, population totale et familles dont l’aîné avait 65 ans ou plus10.

Beaucoup de résidents plus âgés subviennent aux besoins de leur famille étendue en prenant soin des générations plus jeunes. Les adultes plus âgés donnent plus de quatre millions d’heures en services de garde non rémunérés chaque semaine11. Jusqu’à 35 % des grands-parents partagent leur habitation avec leurs enfants ou leurs petits-enfants12, et 22 % fournissent régulièrement une aide à la garde des enfants et aux parents13. Cette aide renforce la cohésion sociale et permet aux plus jeunes membres des familles d’accéder à l’indépendance et de participer à l’économie locale.

Les aînés contribuent aussi financièrement à soutenir les plus jeunes membres de leur famille en les aidant à acheter une maison ou une voiture, à payer les dépenses liées au mariage, les frais de subsistance et les études, ou en leur donnant de l’argent. Ils aident les plus jeunes générations à faire face aux crises financières, comme la perte d’un emploi ou une maladie invalidante14. Même les aînés dont le revenu est plus bas aident souvent leurs enfants et leurs petits-enfants.

Les résidents âgés aident les administrations municipales à optimiser l’utilisation des ressources communautaires. Ils n’ont pas besoin de certains services coûteux, comme les écoles, et peuvent contribuer en payant des frais d’utilisation de commodités comme les piscines et les gymnases. En utilisant des services comme les routes, les transports en commun, les centres commerciaux, les centres sportifs et d’autres installations publiques en dehors des périodes de pointe, ils égalisent la demande et améliorent les taux d’utilisation.

Les collectivités amies des aînés sont intrinsèquement diversifiées. Lorsque des gens qui en sont à différentes étapes de leur vie vivent côte à côte, la collaboration entre générations entraîne une collectivité plus forte, plus dynamique.

Choix de logements

Qu’une collectivité attire de nouveaux résidents plus âgés ou qu’elle conserve ou soutienne ceux qui y sont déjà, une population d’âges variés a besoin d’un large choix de logements. Des logements accessibles et abordables dans un éventail de formes aident à rendre une collectivité attrayante pour tous les groupes d’âge.

Un large choix de logements aide à assurer que les résidents peuvent vieillir chez eux – autrement dit, en sécurité, de façon autonome et confortablement. À mesure que leurs besoins évoluent, cela peut vouloir dire d’adapter leur habitation, de louer un appartement ou d’entrer dans un établissement qui offre des services de soutien dans leur collectivité.

Une stratégie de logement pour une collectivité amie des aînés

Les municipalités peuvent aider à faire de leur collectivité une amie des aînés et à la rendre attrayante pour les résidents d’âge mûr en créant une stratégie de logement et un plan d’action concrets et bien conçus pour une population d’âges diversifiés. Une stratégie appropriée aide les municipalités à se préparer aux prochains changements démographiques du Canada et leur permet d’affecter les ressources afin de répondre à temps aux besoins essentiels. La création d’une stratégie de logement permet aux urbanistes et aux fonctionnaires de collaborer avec les partenaires, de coordonner les priorités, de déceler les problèmes et d’incorporer les solutions avant que les conflits émergent.

Une stratégie de logement amie des aînés montre également que la collectivité est prête. Les promoteurs, les investisseurs et les résidents seront plus confiants à propos de leur avenir dans la municipalité s’ils constatent que des plans concrets et des mesures sont en place.

Une stratégie de logement appropriée aidera les résidents plus âgés à mener une vie riche dans la municipalité, avec tous les avantages économiques et sociaux que leur présence apporte.

Obtenez des ressources et des renseignements aujourd’hui

La Société canadienne d’hypothèques et de logement propose aux fonctionnaires et urbanistes municipaux des ressources et de l’information sur la création de collectivités dans lesquelles les gens peuvent vieillir chez eux.

  • La SCHL offre un éventail de ressources d’information sur ses pages Web Logements accessibles et adaptables, y compris des publications spécifiques au vieillissement sur place.
  • La page de ressources de l’Agence de la santé publique du Canada sur le soutien du Canada aux programmes amis des aînés, Collectivités-amies des aînés, comprend un contexte et des hyperliens vers des programmes soutenus par les gouvernements provinciaux.
  • The Case for Age-Friendly Communities (en anglais seulement) présente la recherche sur la façon dont les améliorations visant à répondre aux besoins d’une population vieillissante apportent des avantages à l’ensemble de la collectivité.
  • La SCHL offre sur sa page Web de données des statistiques sur les aînés et les ménages dirigés par des aînés pour de nombreuses collectivités au Canada.

Notes de bas de page

1 Statistique Canada, CANSIM, Tableau 205-0002, consulté le 20 mars 2017.

2 Statistique Canada, Mesures de faible revenu, par type de revenu, pour les ménages de 4 personnes, 1976-2013, page consultée le 19 mars 2017.

3 Statistique Canada, CANSIM, Tableau 206-0021, consulté le 20 mars 2017.

4 Statistique Canada, CANSIM, Tableau 111-0012, consulté le 20 mars 2017.

5 Statistique Canada, CANSIM, Tableau 203-0036, consulté le 20 mars 2017.

6 NEAL, Margaret B. et Alan DELATORRE, Grantmakers in Aging, The Case for Age-Friendly Communities, février 2016, page 11.

7 Statistique Canada, CANSIM Tableau 282-0002 11, Enquête sur la population active (EPA), estimations selon le sexe et le groupe d’âge détaillé annuel (personnes x 1 000), consulté le 29 mars 2017.

8 MEI, Zhaowen, et al., Older Canadians Work In The Paid Labour Force, page 2, consultée le 29 mars 2017.

9 NEAL, Margaret B. et Alan DELATORRE, Grantmakers in Aging, The Case for Age-Friendly Communities, février 2016, page 9.

10 Statistique Canada, CANSIM, Tableaux 119-0001 et 119-0009, consultés le 20 mars 2017.

11 MEI, Zhaowen, et al., Older Canadians Provide Care, 2013, page consultée le 29 mars 2017.

12 CARP, Seniors’ Contributions in Canada – Worth Celebrating, page consultée le 29 mars 2017.

13 MEI, Zhaowen, et al., Older Canadians Provide Care, 2013, page consultée le 29 mars 2017.

14 MEI, Zhaowen, et al., Gifts of a Lifetime: The Contributions of Older Canadians, 2013, page consultée le 29 mars 2017.

Découvrez du contenu connexe en utilisant les mots-clés suivants :

Date de publication : 31 mars 2018