Nouveau site Web bientôt en ligne. Plus d’info iciFermer

Rénovation éconergétique

Il existe de nombreux avantages à effectuer des améliorations éconergétiques dans votre maison. Celles-ci visent à abaisser la consommation d’énergie, à atténuer les problèmes d’humidité et de condensation, à isoler la maison des bruits provenant de l’extérieur et à réduire la production de gaz à effet de serre. Les rénovations éconergétiques contribuent également à rehausser la qualité de l’air intérieur, à accroître le niveau d’humidité et à augmenter le niveau de confort des occupants. Cette série de feuillets documentaires explique comment économiser l'énergie en fonction du style architectural et de l'âge de votre maison.

 
  • Des ajouts courants
    Des améliorations éconergétiques peuvent être appliquées aux cinq types d'ajouts les plus courants : porche fermé, ajout d'une simple pièce, lucarnes, abri d'auto ou garage transformé en aire habitable et solarium.
  • Les duplex et les triplex
    Les duplex et les triplex se retrouvent dans deux catégories : des logements récents bâtis comme tels et des habitations plus anciennes qui étaient des maisons individuelles avant d'être transformées en bâtiments à logements superposés.
  • Les maisons à demi-niveaux
    La construction de maisons à demi-niveaux remonte à la fin des années 1940. Celles-ci peuvent comporter de trois à quatre demi-niveaux. À l'origine, les concepteurs prévoyaient souvent un garage intégré au niveau inférieur et un vide sanitaire (parfois non isolé) sous le niveau du milieu.
  • Les maisons avec entrée à mi-étage
    Les maisons avec entrée à mi-étage existent depuis la fin des années 1950. La particularité de ce type de construction est que l'entrée est située sur un palier d'escalier à demi-niveau entre les étages du haut et du bas. Le sous-sol, au moins partiellement aménagé, comporte habituellement deux ou trois pièces aménagées.
  • Maisons avec sous-sol à entrée directe
    Les maisons avec sous-sol à entrée directe sont construites sur un terrain en pente et possèdent une porte extérieure donnant directement accès au niveau du sous-sol partiellement ou entièrement aménagé.
  • Les maisons de plain-pied des années 1960 et 1970
    Beaucoup de maisons de plain-pied, aussi appelées bungalows ou maisons ranch, ont été construites dans les années 1960 et 1970. Ces maisons ont une surface habitable qui peut varier considérablement selon que le sous-sol demeure non isolé ou aménagé (salle de jeux et aire fonctionnelle).
  • Les maisons construites avant la Seconde Guerre mondiale
    Il peut s'avérer avantageux d'effectuer des rénovations éconergétiques dans des maisons datant d'avant la Seconde Guerre mondiale, car les techniques ainsi que les matériaux utilisés lors de leur construction ont été, de façon générale, dépassés par des décennies d'innovation.
  • Les maisons de deux étages construites après les années 1960
    Depuis le début des années 1970, les maisons de deux étages offrent habituellement des aires de séjour d'une superficie allant de modeste à grande, un sous-sol pleine hauteur (aménagé ou non) et parfois un garage attenant.
  • Les maisons en rangée
    Les maisons en rangée sont des habitations à deux étages à prix modique qui offrent une aire habitable moyenne. En général, le sous-sol pleine hauteur n'est pas aménagé, mais certaines de ces habitations comportent un garage. Les modèles récents ont habituellement un sous-sol aménagé.
  • Les maisons mobiles
    Les maisons mobiles sont apparues dans les années 1950. Elles se présentent en modèles de type unité simple ou double et sont surtout construites sur des pieux, un vide sanitaire ou un sous-sol.
  • Les maisons d'après-guerre d'un étage et demi
    Dans les maisons d'un étage et demi construites de 1945 à 1960, les chambres étaient habituellement aménagées sous les combles, les aires de séjour se trouvaient au rez-de-chaussée, le sous-sol n'était pas aménagé et la surface habitable était modeste.

Canada

Partager...


Imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)