Comparaison entre les quartiers – Toronto

L'étude de la SCHL compare les différents types de quartiers présents dans la région du Grand Toronto (RGT) en fonction de leur proximité avec le centre-ville (cliquer pour voir la carte) et des types d'habitations qu'on y trouve.

Source : Statistique Canada.
Les quartiers ont été caractérisés en fonction des types d'habitations, selon des seuils uniformes établis à l'aide des données du recensement de 2001. Les limites des différentes zones (par exemple le coeur de la ville par opposition aux banlieues proches ou lointaines) ont été établies conformément aux définitions mises au point dans le cadre du projet d'enquête sur les indicateurs de transport urbain de l'Association des transports du Canada, puis précisées au moyen d'entretiens avec le personnel municipal local.
Carte du toronto

Voici les différents types de quartiers.

Quartiers de la zone centrale où les habitations sont principalement des immeubles d'appartements ou de copropriétés de faible et de grande hauteur, comme Harbourfront, St. Lawrence et King Spadina.

Toronto

Toronto

Quartiers de la zone centrale offrant divers types de logements, comme Riverdale, Roncesvalles et High Park/Swansea.

Toronto

Toronto

Quartiers des banlieues proches avec une diversité de types de logements*, comme Willowdale et Mimico.

Toronto

Toronto

Quartiers des banlieues proches, où les habitations sont principalement des maisons individuelles, comme West Humber, Rouge et Guildwood.

Toronto

Quartiers dans les banlieues lointaines où on trouve divers types d'habitations**, en particulier des maisons individuelles, en rangée et jumelées, comme Streetsville.

Toronto

Quartiers des banlieues lointaines, où les maisons sont surtout des maisons individuelles, comme dans certaines parties de Vaughn, Ajax et Newmarket.

Toronto

Toronto

* S'applique également aux quartiers les plus denses des banlieues proches.
** S'applique également aux quartiers les plus denses des banlieues lointaines.

Comment se comparent les différents quartiers de la région du Grand Toronto ?

Quels étaient les coûts mensuels de location ou de possession d'une habitation en 2001?

Pour les locataires, les frais de logement mensuels moyens les plus bas se trouvaient dans la zone centrale et les banlieues proches, comme St. Lawrence, Riverdale et Mimico, alors que les plus élevés se situaient dans les banlieues lointaines, dans les quartiers comme Vaughn et Newmarket. Dans le cas des propriétaires-occupants, les frais les plus élevés étaient dans la partie centre de la ville, dans les quartiers comme Harbourfront où la majorité des habitations sont de petits immeubles d'appartements ou des tours d'habitation, suivie des banlieues lointaines; les quartiers des banlieues proches, comme Mimico et West Humber, présentaient quant à eux les frais les plus faibles dans le cas des propriétaires-occupants. Toutefois, comme il y avait un plus fort pourcentage de locataires dans les quartiers du centre, dans l'ensemble, les frais de logement étaient en moyenne moins élevés dans la zone centrale et dans les banlieues proches que dans les banlieues lointaines.

Frais de logement mensuels moyens

Frais de logement mensuels moyens - toronto
Les données proviennent du recensement de 2001 de Statistique Canada et n'ont pas été corrigées en fonction de l'inflation. Elles comprennent le loyer dans le cas des locataires, et les versements hypothécaires, le coût des services d'utilité publique, les impôts fonciers et les frais de copropriété dans le cas des propriétaires. Les mensualités hypothécaires pour des habitations dont le prix actuel est identique peuvent différer sensiblement selon la date d'acquisition de la propriété et d'autres variables qui influent sur la situation d'emprunt de chaque propriétaire.

Cliquez ici pour visualiser des photos et une description détaillée de ce type de quartier.

Saviez-vous que ...

Saviez-vous qu'il en coûte plus de 9 000 $ annuellement au Canada pour posséder et faire fonctionner une automobile qui parcourt 18 000 km ? Pensez aux économies possibles si vous habitiez dans un quartier résidentiel dont l'aménagement est axé sur la marche et le transport en commun et que vous pouviez avoir besoin d'un véhicule de moins.

Saviez-vous que ...

Mais pensons aux coûts de transport. Les personnes qui habitent des quartiers du centre comme Harbourfront et Riverdale conduisent moins et possèdent moins de véhicules que celles résidant dans des quartiers de banlieue comme Ajax.

Combien y a-t-il de pièces dans le logement?

Les habitations situées dans des quartiers de banlieue, comme Guildwood et Vaughn, sont plus spacieuses, au regard du nombre de chambres et du nombre total de pièces, que celles construites plus près du centre-ville, dans des quartiers, comme St. Lawrence et Riverdale. Toutefois, pour un grand nombre de résidents habitant plus près du centre de la ville, se rapprocher des commodités ou des agréments comme les parcs et les magasins compense les inconvénients d'un logement plus petit.

Nombre moyen de pièces

Nombre moyen de piéces - toronto
Données du recensement de 2001 de Statistique Canada.
*à l'exclusion des salles de bain, entrées et vestibules

Cliquez ici pour visualiser des photos et une description détaillée de ce type de quartier.

À quelle distance des écoles, des lieux de travail et autres destinations quotidiennes les habitations se trouvent-elles?

Les habitations situées dans les quartiers centraux, comme St. Lawrence et Riverdale, sont plus près des destinations quotidiennes comme les lieux de travail, les écoles, les parcs, les accès au système de transport urbain rapide, les magasins et les lieux de divertissement qu'elles ne le sont dans les quartiers de banlieue comme Guildwood, Vaughn et Ajax. La facilité à se rendre à ces destinations quotidiennes décroît en effet à mesure que l'on s'éloigne du centre-ville.

Il est plus aisé de se rendre à ces destinations à pied, en vélo ou avec le transport en commun lorsqu'elles sont plus près du lieu de résidence et que les voies réservées aux piétons et aux cyclistes sont agréables et sécuritaires, par exemple dans les rues où les véhicules se déplacent lentement, les arbres offrent de l'ombre, et les magasins ou les habitations sont à proximité du trottoir plutôt que des stationnements. Conséquemment, les gens qui vivent dans des quartiers aménagés pour favoriser les déplacements à pied, en vélo et en transport en commun ont davantage de choix au regard du mode de transport puisqu'ils n'ont pas besoin d'utiliser leur automobile chaque fois qu'ils doivent se rendre quelque part. En outre, marcher ou faire du vélo pour effectuer ses tâches quotidiennes est excellent pour la santé et le fait de réduire l'utilisation de la voiture ou d'avoir besoin d'une voiture de moins se traduit par des économies.

Saviez-vous que ...
La Fondation des maladies du coeur du Canada recommande de faire au moins 30 minutes d'exercices à tous les jours, comme de la marche ou faire de la bicyclette, ce qui permet de réduire les risques d'obésité et de développer des maladies du coeur. Il est démontré que les gens qui habitent des quartiers où les maisons sont à courte distance de marche des services et des boutiques commerciales, qu'il est 2,4 fois plus probable que ceux-ci font leur 30 minutes d'exercices par jour comparativement aux gens qui habitent loin des services ou dans des endroits où la marche et la randonnée à bicyclette est moins agréable.
Saviez-vous que ...

Proximité par rapport aux destinations quotidiennes

Proximité par rapport aux destinations quotidiennes - toronto
Sources : CanMapR Streetfiles V6.3 et le Recensement 2001 de Statistique Canada.
*comprend seulement les écoles primaires et secondaires

Cliquez ici pour visualiser des photos et une description détaillée de ce type de quartier.

Est-ce que les gens se débrouillent avec moins de véhicules ou les utilisent moins?

Les auteurs de l'étude estiment que les gens vivant dans les quartiers de la zone centrale, par exemple St. Lawrence et Roncesvalles, possèdent moins d'automobiles que ceux qui habitent les quartiers de banlieue comme Vaughn, Oak Park et West Humber, même en tenant compte du nombre moyen d'habitants et du revenu des ménages. En outre, ils conduisent moins pour effectuer leurs déplacements urbains en semaine, comme se rendre au travail ou faire les courses. Comme au Canada le coût annuel moyen associé à la possession et à l'utilisation d'un véhicule automobile qui parcourt 18 000 km par année dépasse 9 000 $, posséder un nombre inférieur de voitures permet d'épargner de l'argent, et ceux qui décident de se passer d'une voiture peuvent s'attendre à de substantielles économies annuelles. Même les propriétaires de véhicules peuvent épargner, s'ils les utilisent moins.

Estimation du nombre moyen de véhicules par ménage

Estimation du nombre moyen de véhicules par ménage - toronto
Source : Estimations effectuées dans le cadre de l'étude de la SCHL Émissions de gaz à effet de serre attribuables aux déplacements urbains : outil d'évaluation de la durabilité des quartiers. Tous les scénarios reposaient sur les déplacements urbains en semaine, 245 jours de travail, le nombre moyen de personnes dans le ménage dans la RGT (2,8) et le revenu moyen des ménages dans la RGT. Le seul objectif de ces estimations est de permettre une comparaison relative entre les différents types de quartiers. Bien que les données empiriques recueillies sur les quartiers de la RGT à l'étude aient été entrées dans l'instrument d'évaluation, les valeurs réelles pour chacun des quartiers et des ménages différeront des estimations présentées ci-dessus.

Cliquez ici pour visualiser des photos et une description détaillée de ce type de quartier.

Estimation de la distance parcourue en automobile pour les déplacements urbains en semaine
(km annuels par ménage, en moyenne)

Estimation de la distance parcourue en automobile pour les d?placements urbains en semaine - Toronto
Source : Estimations effectuées dans le cadre de l'étude de la SCHL Émissions de gaz à effet de serre attribuables aux déplacements urbains : outil d'évaluation de la durabilité des quartiers. Tous les scénarios reposaient sur les déplacements urbains en semaine, 245 jours de travail, le nombre moyen de personnes dans le ménage dans la RGT (2,8) et le revenu moyen des ménages dans la RGT. Le seul objectif de ces estimations est de permettre une comparaison relative entre les différents types de quartiers. Bien que les données empiriques recueillies sur les quartiers de la RGT à l'étude aient été entrées dans l'instrument d'évaluation, les valeurs réelles pour chacun des quartiers et des ménages différeront des estimations présentées ci-dessus.

Cliquez ici pour visualiser des photos et une description détaillée de ce type de quartier.

Est-ce que les gens diminuent les émissions de gaz à effet de serre en réduisant l'utilisation de leur véhicule?

Les ménages qui habitent dans les quartiers du centre génèrent moins de gaz à effet de serre par leurs déplacements urbains en semaine (par exemple pour se rendre au travail et faire les courses) que ceux qui résident dans les quartiers de banlieue.

Estimation des émissions annuelles de gaz à effet de serre attribuables aux déplacements automobiles urbains en semaine
(kg de GES par ménage, en moyenne)

Estimation des émissions annuelles de gaz à effet de serre attribuables aux déplacements automobiles urbains en semaine ? Toronto
Source : Estimations effectuées dans le cadre de l'étude de la SCHL intitulée Émissions de gaz à effet de serre attribuables aux déplacements urbains : outil d'évaluation de la durabilité des quartiers. Tous les scénarios reposaient sur les déplacements urbains en semaine, 245 jours de travail, le nombre moyen de personnes dans le ménage dans la RGT (2,8) et le revenu moyen des ménages dans la RGT. Le seul objectif de ces estimations est de permettre une comparaison relative entre les différents types de quartiers. Bien que les données empiriques recueillies sur les quartiers à l'étude aient été entrées dans l'instrument d'évaluation, les valeurs réelles pour chacun des quartiers et des ménages différeront des estimations présentées ci-dessus. L'utilisation du transport en commun pourrait entraîner des émissions de GES additionnelles. Sur une base passager-km équivalente, les émissions de GES associées au transport en commun sont cependant considérablement moindres que celles provenant des véhicules privés.

Cliquez ici pour visualiser des photos et une description détaillée de ce type de quartier.

Est-ce que les types de logements présents dans le quartier permettent aux résidents d'y demeurer lorsque leurs besoins changent?

Les quartiers de la zone centrale qui offrent divers types d'habitations, par exemple Riverdale et Roncesvalles, présentent le plus vaste choix de logements, suivis de certains îlots dans les banlieues proches et lointaines, comme Mimico et Oak Park. Ces quartiers offrent un éventail plus large de types d'habitations, y compris des maisons en rangée, des immeubles d'appartements de faible hauteur et des tours d'habitation, des maisons individuelles et des jumelés. De plus, la plupart des quartiers des banlieues lointaines, comme ceux de Vaughn et d'Ajax, ont tendance à avoir une proportion supérieure de maisons individuelles alors que dans ceux situés plus près du coeur de la ville, comme Harbourfront, on trouve principalement des immeubles d'appartements et des copropriétés de faible et de grande hauteur. En outre, les pourcentages de locataires et de propriétaires-occupants sont à peu près égaux dans les quartiers de la zone centrale où il y a une diversité d'habitations, comme Riverdale et Roncesvalles. Alors que les banlieues lointaines ont une proportion sensiblement plus importante de logements pour propriétaires-occupants que pour locataires, les quartiers les plus près du centre-ville, par exemple St. Lawrence, offrent sensiblement plus de choix en matière de location que d'achat.

Un quartier qui offre un bon choix d'habitations en est un où vous pouvez demeurer quand votre âge, votre situation familiale et votre revenu changent.

Combinaison de types d'habitations

Combinaison de types d'habitations - toronto
Données provenant du recensement de 2001 de Statistique Canada.
Cet indice décrit la diversité des types d'habitations : maisons individuelles, jumelées ou en rangée et appartements. 0 = un seul type; 1.0 = une répartition égale des différents types).

Cliquez ici pour visualiser des photos et une description détaillée de ce type de quartier.

Combinaison de types d'habitations

Combinaison de types d'habitations - toronto
Données provenant du recensement de 2001 de Statistique Canada.

Cliquez ici pour visualiser des photos et une description détaillée de ce type de quartier.

Pourcentage de logements locatifs

Pourcentage de logements locatifs - toronto
Données provenant du recensement 2001 de Statistique Canada.

Cliquez ici pour visualiser des photos et une description détaillée de ce type de quartier.

Les limites de l'étude :

Les résultats illustrés ci-dessus sont des moyennes établies pour chaque type de quartier et ne reflètent pas nécessairement la situation de chaque ménage. Ils ont été établis à partir de mesures ou d'estimations faites sur de véritables quartiers, mais n'ont pour seul objectif que de fournir un élément de comparaison des valeurs relatives de chaque variable pour les différents types de quartiers.

Cette étude, réalisée par l'IBI Group, a été financée par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). Le contenu de ce rapport relève des auteurs. La SCHL ne saurait en assumer la responsabilité et se dégage de toute obligation relativement aux conséquences résultant de l'utilisation que le lecteur pourrait faire des renseignements, des matériaux ou des techniques qui y sont décrits.

Canada

Partager...


Imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)