Étape 3 : Quelle maison me convient?

Étape 3 : Quelle maison me convient?

Après avoir dressé votre portrait financier, vous devez réfléchir à la maison que vous souhaitez acheter.

Vos besoins actuels et futurs

Essayez d’acheter une maison qui comblera la plupart de vos besoins durant les cinq à dix prochaines années ou une maison que vous pourrez agrandir et transformer selon vos besoins.

Voici quelques éléments à prendre en considération.

Taille
Combien de chambres vous faut-il?
Combien de salles de bain vous faut-il?
Avez-vous besoin d’un bureau à domicile?
Quel genre de stationnement vous faut-il? Pour combien de voitures?

Caractéristiques particulières
Voulez-vous un système de climatisation? Si oui, quel genre?
Voulez-vous un espace de rangement ou de bricolage?
Un foyer ou une piscine figurent-ils parmi vos priorités?
Est-ce que certains membres de votre famille ont des besoins particuliers?
Êtes-vous intéressé par des caractéristiques permettant d’économiser l’énergie, d’améliorer la qualité de l’air intérieur et de réduire l’incidence sur l’environnement?

Étapes et modes de vie
Peu importe le genre de maison pour lequel vous optez, vous devez bien cerner vos besoins actuels ainsi que vous besoins futurs. Voici d’autres points à prendre en considération :

Vous faut-il un bureau à la maison?
Prévoyez-vous avoir des enfants?
Avez-vous des adolescents qui quitteront la maison bientôt?
Songez-vous à prendre votre retraite sous peu?
Aurez-vous besoin d’une maison qui peut accommoder des personnes à diverses étapes de la vie?
Un parent âgé pourrait-il venir habiter avec vous?

La Liste des caractéristiques de la maison de la SCHL vous aidera à définir vos besoins actuels et éventuels. Remplissez la grille et imprimez-la.

Bâti-Flex, est-ce pour vous?

Le concept Bâti-FlexMC permet aux propriétaires d’habiter leur logement plus longtemps, parfois même toute une vie. En ajoutant ou en abattant des murs, vous pouvez adapter la maison à votre mode de vie.

Dans une maison adaptable, l’espace peut être aménagé et réaménagé en évitant les travaux de modernisation ou de rénovation coûteux, car la vocation des pièces, la circulation et les besoins futurs sont anticipés au moment de la conception.


Le bon choix pour Paul et Julie

Paul et Julie espéraient avoir deux enfants et voulaient assez d’espace pour inviter un de leurs parents à vivre avec eux, au besoin. Après avoir entendu parler des maisons Bâti-FlexMC, ils ont décidé d’en acheter une de trois chambres qu’ils pourraient adapter selon l’évolution de leurs besoins.

Quel endroit choisir?

L’emplacement est un critère déterminant. Une propriété répondant à tous vos besoins, mais située au mauvais endroit, risque fort de ne pas être la bonne maison pour vous. Voici quelques questions pertinentes à ce sujet.

  • Voulez-vous vivre à la ville, en banlieue ou à la campagne?
  • Avec quelle facilité s’effectuera le trajet qui vous sépare de votre lieu de travail? Quels seront les frais de transport?
  • Quels établissements d’enseignement vos enfants fréquenteront-ils? Comment s’y rendront-ils?
  • Cherchez-vous des lieux sûrs pour la promenade ou des installations récréatives à proximité, comme un parc?
  • À quelle distance aimeriez-vous être de votre famille et de vos amis?

Qu’est-ce qu’un quartier durable?

Un quartier durable répond à vos besoins tout en protégeant l’environnement. Les maisons dans un quartier durable sont situées près des destinations quotidiennes, comme les commerces, les écoles, les installations récréatives et le travail. Les coûts associés à l’automobile sont ainsi réduits, sans compter que les résidents qui circulent à pied ou à vélo retirent des avantages sur le plan de la santé. Les terrains et les services, comme les voies de circulation, sont utilisés efficacement. Les quartiers durables offrent aussi un choix de logements abordables.

Voici quelques points à examiner lors de votre recherche d’un quartier durable :

  • Facilité du transport
    • Les commerces, écoles, installations récréatives et services de santé sont-ils accessibles à pied ou à bicyclette? Vos enfants devront-ils prendre l’autobus pour se rendre à l’école? Peuvent-ils se rendre à pied au parc? Pouvez-vous faire la majeure partie de vos courses sans prendre la voiture?
    • Y a-t-il des arrêts d’autobus et des voies cyclables à proximité? Combien de temps prendra le trajet en autobus pour se rendre au travail ou à l’école? Pouvez-vous circuler à bicyclette en toute sécurité?
  • Taille et caractéristiques des habitations
    • Les habitations sont-elles compactes avec murs mitoyens pour réduire les coûts de chauffage?
    • La taille des maisons et de leur terrain est-elle raisonnable de façon à nécessiter moins d’entretien?
    • Le quartier se compose-t-il d’habitations de différents genres (maisons individuelles, jumelées ou en rangée et appartements)?
    • La taille des terrains est-elle modeste? Les voies de circulation étroites? Les aires de stationnement réduites? Les voies d’évacuation naturelle des eaux mènent-elles vers des cours d’eau ou des espaces verts? Y a-t-il de la végétation indigène et des ruisseaux avec des bordures boisées?
  • Aspect et convivialité
    • Les bâtiments projettent-ils une image accueillante de la rue? Les centres communautaires, les commerces et les lieux de rencontres paraissent-ils hospitaliers?
    • La rue est-elle bordée d’arbres? Les maisons sont-elles attrayantes? La taille des bâtiments vous convient-elle? Est-il facile de marcher le long des voies de circulation ou de les traverser?
  • Sécurité
    • Les maisons ont-elles une « vue sur la rue »? (En d’autres termes, les résidents peuvent-ils être aux aguets pour vous? Y a-t-il un endroit où aller en cas d’urgence?)
    • L’éclairage de la rue est-il suffisant?
    • Les enfants peuvent-ils jouer dans des endroits sûrs?
    • Les rues sont-elles sûres pour les cyclistes et les piétons?
    • Le débit des voies de circulation est-il lent et léger?

Utilisez la fiche de la SCHL sur ce qui vous tient à cœur pour déterminer les éléments importants pour vous dans un quartier.

Souhaitez-vous une maison neuve ou une maison existante?

On entend par maison neuve, une habitation qui vient d’être bâtie et qui n’a jamais été occupée. Vous pouvez acheter une maison neuve de l’entrepreneur qui l’a bâtie ou retenir les services d’un entrepreneur pour qu’il construise une maison pour vous. Quant à la maison existante (souvent appelée de revente), elle a déjà été habitée. Voici quelques caractéristiques propres à chaque type de maison.

Maison neuve

  • Moderne
    • Une maison neuve a une conception moderne qui tient compte des tendances, des caractéristiques et des matériaux les plus récents.
  • Choix
    • L’acheteur peut habituellement choisir certains éléments, comme le revêtement extérieur, le revêtement de sol, les armoires, les appareils sanitaires et les appareils d’éclairage.
    • Un supplément peut être demandé, par exemple, pour un foyer, des arbres, de la pelouse, ou encore le pavage de l’allée du garage. Assurez-vous de savoir exactement ce qui est compris dans le prix de votre maison.
  • Coûts
    • Certaines taxes, comme la taxe sur les produits et services (TPS) ou, dans certaines provinces, la taxe de vente harmonisée (TVH) s’appliquent aux maisons neuves. Cependant, si la maison coûte moins de 450 000 $, il se peut que vous ayez droit au remboursement d’une partie de la TPS ou de la TVH. Pour en savoir plus sur le remboursement de la TPS/TVH à l’achat d’une habitation neuve, visitez le site de l’Agence du revenu du Canada (www.cra-arc.gc.ca).
    • Les frais d’entretien d’une maison neuve sont moins élevés puisque tout est neuf et que de nombreuses composantes sont garanties. Vous devriez mettre de l’argent de côté chaque année pour couvrir les frais d’entretien futurs.
  • Garanties
    • Le constructeur peut donner une garantie. Si tel est le cas, lisez attentivement toutes les conditions. Cette garantie pourrait s’avérer très utile si des installations importantes, par exemple, de plomberie ou chauffage étaient défectueuses.
    • Des garanties des maisons neuves peuvent aussi être offertes par le gouvernement provincial. Il existe également des programmes privés de garantie des maisons neuves. Dans certaines provinces, une garantie peut être offerte par le constructeur de la maison. Consultez votre agent immobilier ou votre notaire ou avocat pour savoir ce que couvre le programme de garantie de votre province.
    • Vérifiez sur Internet les programmes de garantie des maisons neuves de votre province.
  • Absence de commodités dans le quartier.
    • Il se peut que les écoles, les magasins et d’autres services ne soient pas construits avant des années.

Autoconstruction

Certaines personnes préfèrent bâtir leur propre maison en raison du défi que cela représente et de la flexibilité que cela leur procure. D’une part, vous décidez de tout (taille, conception, emplacement, qualité des matériaux, niveau d’efficacité énergétique, etc.). D’autre part, attendez-vous à consacrer énormément de temps et d’énergie à ce projet.

Maison existante

  • Comme la maison est déjà là, vous voyez ce que vous achetez. Le quartier est établi, vous pouvez donc constater la facilité d’accès aux services, notamment aux écoles, centres commerciaux, bibliothèques.
  • Habituellement, le terrain est aménagé et clôturé. Les habitations existantes peuvent posséder des caractéristiques supplémentaires : foyers, sous-sols aménagés ou piscines.
  • Vous n’avez pas à payer la TPS/TVH, sauf si la maison a fait l’objet de rénovations majeures. Dans ce cas-là, les taxes s’appliquent comme s’il s’agissait d’une maison neuve.
  • Vous devrez peut-être décorer ou rénover la maison, ou encore effectuer des réparations importantes, comme refaire la couverture ou remplacer les fenêtres et les portes.

Quel genre de maison devriez-vous acheter?

Quel genre de maison visiterez-vous dans un but d’achat? Vous voyez-vous dans une maison individuelle isolée, une maison en rangée ou peut-être même un duplex?

Maison individuelle isolée

La maison individuelle isolée comporte un seul logement autonome qui occupe son propre terrain et qui offre ainsi une plus grande intimité.

Maison jumelée

La maison jumelée est habitée par une seule famille, mais reliée à une autre par un mur mitoyen. Elle peut offrir bon nombre des avantages de la maison individuelle isolée, mais elle coûte généralement moins chère à acheter et à entretenir.

Duplex

Le duplex est constitué d’un bâtiment comprenant deux logements individuels superposés. Il arrive que le propriétaire occupe l’un d’entre eux et loue l’autre.

Maison en rangée (maison en bande)

La maison en rangée (aussi appelée maison en bande) fait partie d’un ensemble de maisons individuelles reliées les unes aux autres par des murs mitoyens. Elles peuvent être en propriété absolue ou en copropriété. Ce genre d’habitation offre un degré d’intimité inférieur à celui de la maison individuelle, mais comporte quand même une cour séparée. Les maisons en rangée peuvent coûter moins cher à acheter et à entretenir, bien que certaines soient grandes et luxueuses.

Maison en rangée superposée

La maison en rangée comporte souvent deux étages et elle se superpose à une autre. Les bâtiments regroupent généralement au moins quatre habitations qui ont chacune une entrée directe sur l'extérieur.

Maison reliée

La maison est reliée à une autre par le garage ou l’abri d’auto, ce qui permet de passer facilement de l’avant à l’arrière. Parfois, les constructeurs réunissent les murs du sous-sol, ce qui donne l’impression qu’il s’agit de maisons individuelles construites sur de petits terrains. Ce type d’habitations peut coûter moins cher qu’une maison individuelle isolée.

Maison usinée

La maison individuelle est fabriquée en usine, transportée jusqu’à l’emplacement choisi et installée sur une fondation.

Maison modulaire

La maison modulaire est aussi fabriquée en usine. Elle est généralement livrée à l’emplacement choisi en deux modules ou plus.

Maison mobile

Tout comme la maison usinée et la maison modulaire, la maison mobile est fabriquée en usine, puis livrée à l’endroit où elle sera habitée. Même si la maison mobile est généralement installée à un emplacement pour y rester de manière permanente, elle conserve son caractère mobile.

Appartement

L’appartement est un logement autonome à l’intérieur d’un bâtiment. Il comporte plusieurs pièces, notamment une cuisine et une salle de bain.

Formes de propriété

Les gens qui ne louent pas leur logement en sont propriétaires. En effet, il existe deux formes de propriété. Le droit de propriété vous permet de vendre votre maison quand bon vous semble.

Propriété absolue

Par propriété absolue, on entend qu’une personne (ou deux, s’il s’agit d’une copropriété par les conjoints) a la propriété complète du terrain et de la maison. Il n’y a pas d’espace en copropriété ou en cogestion avec les propriétaires d’autres unités. Lorsqu’il s’agit de propriété absolue, les propriétaires peuvent faire ce qu’ils veulent de leur propriété, jusqu’à un certain point bien sûr. Ils doivent tout de même se conformer aux règlements municipaux, aux accords de lotissement, aux codes du bâtiment ainsi qu’aux lois fédérales et provinciales, comme celles visant la protection de l’environnement.

Les maisons individuelles isolées et les maisons jumelées, les duplex et les maisons en rangée sont habituellement des propriétés absolues.

Copropriété

Si vous avez un logement en copropriété, vous êtes le propriétaire de l’unité que vous habitez et partagez des droits de propriété pour les aires communes de l’immeuble. Par aires communes, on entend les corridors, le terrain autour de l’immeuble et les installations comme la piscine et les aires récréatives. Les copropriétaires, par l’intermédiaire du syndicat des copropriétaires, assurent ensemble la gestion des aires communes en prenant notamment les décisions concernant l’utilisation et l’entretien.


Le cas de Ravi et Amita

Ayant beaucoup économisé en vue de l’achat de leur première maison, Ravi et Amita ont un « bon coussin » pour la mise de fonds et le paiement des frais initiaux. Le couple a cherché lui-même une maison pendant un certain temps avant que Ravi décide de faire appel à un agent immobilier. Leur crainte était que l’agent veuille se faire payer pour ses services. Le couple s’est entretenu avec quelques agents avant d’arrêter leur choix sur Janine. Celle-ci avait vendu de nombreuses maisons dans leur coin de la ville et n’exigeait pas de frais de la part des acheteurs.

À quels spécialistes devrais-je faire appel?

Même si vous n’en êtes pas à votre première propriété, vous devriez vous entourer de personnes compétentes et d’expérience en mesure de vous fournir des renseignements fiables et de répondre à vos questions. Voici une liste de personnes qui peuvent vous aider :

Vous aurez à vous entretenir avec de nombreuses personnes pour composer votre équipe de spécialistes. Cette fiche pratique de la SCHL vous aidera à consigner l’information sur les gens avec lesquels vous communiquez et ceux que vous choisirez.

Le rôle de chaque spécialiste est décrit dans les rubriques ci-après.

L’agent immobilier

Voici en quoi consiste son travail :

  • Il vous aide à trouver la propriété idéale
  • Il rédige l’offre d’achat
  • Il négocie en votre nom pour vous obtenir les meilleures conditions possibles
  • Il vous fournit des renseignements importants sur le quartier
  • Il vous aide à prendre les dispositions pour faire inspecter la propriété

Quand le moment sera venu de choisir un agent immobilier, n’hésitez pas à poser des questions, plus particulièrement sur les frais de service éventuels. Normalement, le vendeur paie une commission à l’agent, mais certains agents demandent aussi aux acheteurs de leur verser des honoraires pour leurs services. Utilisez la liste de vérification de la SCHL intitulée Comment choisir un agent immobilier.

Si vous voulez vous renseigner sur le code de déontologie des agents immobiliers, vous pouvez visiter le site Web de l’Association canadienne de l’immeuble (http://www.crea.ca/fr/) ou communiquer avec la chambre immobilière de votre région.

Le prêteur ou le courtier en prêts hypothécaires

Une grande variété d’établissements accordent des prêts hypothécaires, notamment les banques, les caisses populaires, les sociétés de fiducie, les coopératives d’épargne et de crédit, les caisses de retraite, les assureurs et les sociétés de financement. Les modalités et options varient d’un établissement à un autre, vous devez donc faire vos propres recherches.

Le courtier en prêts hypothécaires ne travaille pas pour un établissement de crédit en particulier. Son rôle consiste à trouver le prêteur qui offre les modalités et les taux qui répondent le mieux à vos besoins.

  • Informez-vous auprès de votre agent immobilier ou d’un autre spécialiste, d’un membre de votre famille ou de vos amis qui peuvent vous donner des suggestions utiles.
  • Consultez les Pages jaunesMC, sous la rubrique « Banques », « Caisses d’économie », « Caisses populaires », « Fiducies » ou « Prêts hypothécaires » si vous cherchez un prêteur ou un courtier.
  • Communiquez avec l’Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités au 1-888-442-4625 ou visitez son site Web à www.accha.org.

L’avocat ou le notaire

La participation d’un notaire ou d’un avocat au processus fera en sorte que tout se déroule pour le mieux. Vous avez besoin d’un notaire (au Québec) ou d’un avocat pour voir à ce qui suit :

  • Protéger vos intérêts juridiques. Par exemple, le notaire ou l’avocat s’assurera que la propriété que vous songez à acheter n’est pas grevée d’un privilège de construction (hypothèque légale au Québec), d’un privilège d’origine législative, d’une charge, d’un ordre exigeant que des travaux soient effectués pour remédier à une contravention ou encore d’un arrêté de réparation.
  • Examiner tous les contrats avant que vous ne les signiez, en particulier l’offre (ou la convention) d’achat.

Les associations d’avocats peuvent vous recommander des avocats qui se spécialisent en droit immobilier. Au Québec, communiquez avec la Chambre des notaires du Québec pour obtenir ce type de renseignements.

N’oubliez pas que le notaire ou l’avocat doit :

  • exercer ses activités à temps plein et être autorisé à le faire;
  • habiter ou travailler dans le secteur;
  • connaître les lois, les règlements et les restrictions s’appliquant aux biens immobiliers dans la région;
  • exiger des honoraires réalistes et acceptables;
  • expliquer les choses clairement et simplement;
  • posséder de l’expérience en matière de copropriété, s’il y a lieu.

Les honoraires du notaire ou de l’avocat dépendent de son expérience et de la complexité de la transaction.

Renseignez-vous auprès de différents notaires ou avocats afin de connaître leur tarif. Utilisez la liste de vérification intitulée Comment choisir un notaire ou un avocat pour vous guider.

Le courtier d’assurance

Le courtier d’assurance peut répondre à vos besoins en matière d’assurance habitation et d’assurance vie hypothécaire.

Le prêteur insiste pour que vous souscriviez une assurance habitation parce que votre propriété sert de garantie pour le prêt qu’il vous accorde. L’assurance habitation couvre le coût de remplacement de votre propriété. La prime dépend donc de la valeur de celle-ci.

Le prêteur peut également vous proposer de souscrire une assurance vie hypothécaire. Cette assurance protège votre famille si jamais vous décédiez avant d’avoir remboursé votre emprunt. Vous pouvez vous procurer ce type d’assurance par l’entremise de votre prêteur qui ajoutera simplement le montant de la prime à vos versements hypothécaires. Toutefois, vous voudrez peut-être comparer la prime demandée par un courtier d’assurance à celle exigée par le prêteur.

Attention de ne pas confondre l’assurance habitation ou l’assurance vie avec l’assurance prêt hypothécaire.

L’inspecteur en bâtiment

Qu’il s’agisse d’une maison de revente ou d’une maison neuve, vous devriez envisager de faire inspecter la propriété par un inspecteur professionnel réputé.

L’inspecteur en bâtiment vous renseigne sur l’état de la propriété au moment de l’inspection et vous indique si quelque chose ne fonctionne pas correctement, doit être remplacé ou n’est pas sécuritaire. Il vous indiquera également les réparations qui doivent être effectuées. Il pourra même vous dire où des problèmes ont pu se produire dans le passé.

Une inspection du bâtiment est en fait une inspection visuelle qui devrait inclure les éléments suivants :

  • Fondation
  • Portes et fenêtres
  • Couverture et murs extérieurs (sauf en hiver)
  • Comble (grenier)
  • Installations de plomberie et d’électricité (parties visibles)
  • Installations de chauffage et de climatisation
  • Plafonds, murs et planchers
  • Isolation (parties visibles)
  • Ventilation
  • Terrain, notamment le drain autour des bâtiments, l’inclinaison et la végétation naturelle
  • Intégrité générale de la structure des bâtiments
  • Parties communes (dans le cas d’une copropriété ou d’une coopérative)

Il importe de retenir les services d’un inspecteur en bâtiment compétent et expérimenté. Dans la plupart des régions du Canada, aucune exigence quant à l'obtention d'un certificat ou d’une licence n’est imposée aux inspecteurs en bâtiment. Une personne peut se présenter comme inspecteur sans avoir suivi de formation, passé d’examen ou même inspecté une maison. Recherchez donc un inspecteur membre d’une association provinciale ou sectorielle qui a reçu une accréditation attestant de sa formation et de son niveau d’expérience et qui produit des rapports d’inspection, détient une assurance, fournit des références et possède une solide expérience dans le type d’habitations à inspecter.

Bien que la SCHL ne recommande pas d’inspecteur ou d’association en particulier, elle soutient la mise en place d’une norme professionnelle nationale commune pour les inspecteurs en bâtiment comme le programme national de certifi cation volontaire et indépendante.

Les honoraires des inspecteurs varient selon les dimensions et l’état de la propriété inspectée.

L’évaluateur

Avant de présenter une offre, un évaluateur indépendant peut vous indiquer la valeur de la propriété. Vous éviterez ainsi de payer un montant trop élevé. Le prêteur peut également exiger qu’une évaluation soit effectuée par un professionnel avant de vous accorder un prêt hypothécaire.

Le rapport d’évaluation devrait comporter :

  • Une évaluation objective de l’état de la propriété visée et de ses caractéristiques fonctionnelles
  • Une analyse des ventes récentes de propriétés comparables
  • Une évaluation des conditions actuelles du marché ayant une incidence sur la propriété

Demandez à votre agent immobilier de vous aider à trouver un évaluateur.

L’arpenteur-géomètre

Si le vendeur ne détient pas de certificat de localisation (ou levé), vous devrez probablement en obtenir un au moment de présenter une demande de prêt hypothécaire. Si le certificat de localisation dont dispose le vendeur remonte à plus de cinq ans, il devra probablement être mis à jour.

N’oubliez pas que vous devez obtenir la permission du propriétaire actuel avant d’engager un arpenteur-géomètre qui se rendra sur les lieux. Demandez à votre agent immobilier de planifier cette visite avec le propriétaire.

Effectuez une recherche sur le Web ou dans les Pages jaunes, ou encore, demandez à votre agent immobilier de vous aider à trouver un arpenteur-géomètre.

Le constructeur ou l’entrepreneur

Si vous faites construire une maison neuve, vous devrez faire appel à un constructeur ou un entrepreneur. De même, si la maison que vous achetez a besoin d’être rénovée, il vous faudra probablement retenir les services d’un entrepreneur.

Quelques points à retenir lors du choix d’un constructeur ou d’un entrepreneur :

  • Demandez des références. Consultez d’autres clients au sujet de la performance du constructeur.
  • Renseignez-vous auprès de l’organisme responsable du programme de garantie des maisons neuves dans votre région (le cas échéant).
  • Visitez d’autres habitations construites par la même entreprise.
  • Demandez aux constructeurs ou aux entrepreneurs s'ils sont membres d'une association locale de constructeurs d'habitations et vérifiez leur numéro de permis provincial.

Dans le cas d’une maison construite sur commande, rappelez-vous ce qui suit :

  • Vous pouvez faire appel à un architecte pour la conception de la maison et la supervision de la construction.
  • En règle générale, les constructeurs de maison sur commande concluent un contrat à prix fixe ou un contrat à prix coûtant majoré. Autorisez toute modification apportée à votre contrat en apposant votre signature ou vos initiales à côté de celle-ci.

Enfin, assurez-vous que votre contrat contient le plus de détails possible. Vous pouvez même demander que la marque ou le numéro de modèle des matériaux de finition y soient indiqués. Si vous acceptez une modification au contrat, apposer vos initiales à côté de celle-ci.

Canada

Partager...


Imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)