Le 10 novembre 2017

Améliorer les données sur le logement au Canada : pour la SCHL, l’union fait la force

À la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), nous nous considérons comme l’autorité en matière d’habitation au Canada. Si nous n’avons pas la réponse ou le savoir-faire, nous pouvons vous dire vers qui vous tourner. C’est en partie cela, être une source fiable d’information sur le logement.

Être l’autorité signifie que nous travaillons sans relâche pour pouvoir compter sur les données, les outils et les partenariats dont nous avons besoin pour obtenir un portrait complet du marché canadien de l’habitation. Cela signifie également que nous devons déceler les lacunes dans les données qui nous empêchent d’avoir une vision claire et intégrale de ce marché. Dans cet esprit, la SCHL et Statistique Canada ont signé un protocole d’entente pour consolider leur partenariat, combiner leur savoir-faire et travailler ensemble en vue de combler ces lacunes. C’est un partenariat qui profitera à tous les Canadiens.

Evan Siddall (à droite), président et premier dirigeant de la Société canadienne d'hypothèques et de logement, et Anil Arora (à gauche), statisticien en chef du Canada, sont fiers de signer cette entente historique.

Les lacunes dans les données touchent trois principaux secteurs, à savoir le financement de l’habitation, les besoins en matière de logement et le marché de l’habitation.

Dans le secteur du financement de l’habitation, nous voulons recueillir plus d’information sur l’ensemble des prêts hypothécaires consentis, qu’ils soient assurés par la SCHL ou non. Pour ce faire, nous avons récemment obtenu l’accès aux données d’une agence d’évaluation du crédit qui couvre 85 % du marché du crédit, hypothécaire et autre. Cet ensemble de données nous a permis de mieux comprendre les tendances en matière de crédit hypothécaire, que nous avons analysées et communiquées aux Canadiens pour les aider à prendre des décisions éclairées en matière d’habitation.

Cependant, il nous est impossible de combler toutes les lacunes à nous seuls. C’est pourquoi nous nous sommes associés à Finances Canada, à la Banque du Canada, à Statistique Canada et au Bureau du surintendant des institutions financières, afin d’exploiter pleinement les nouvelles données. Grâce à notre collaboration, nous donnerons aux Canadiens, aux entreprises et aux gouvernements l’information dont ils ont besoin pour prendre des décisions en temps opportun, évaluer les risques et concevoir des politiques.

L’an dernier, nous avons tenu des consultations avec les Canadiens, les experts et les intervenants sur l’élaboration de la Stratégie nationale sur le logement (SNL). Les résultats de ces consultations ont révélé le besoin d’avoir plus de données sur le logement social et le logement abordable. Ce besoin a également été mis en évidence dans le budget de 2017, qui alloue 241 millions de dollars à la SCHL pour qu’elle améliore la collecte et l’analyse de données. Alors que nous nous préparons à dévoiler la SNL, nous travaillons à la création d’une base de données sur le parc de logements sociaux et de logements abordables, nous élaborons de nouvelles enquêtes et nous améliorons notre capacité à lier les ensembles de données afin de mieux comprendre la situation du logement social et du logement abordable au Canada.

Par ailleurs, nous sommes en train de modifier les enquêtes existantes afin de recueillir plus d’information sur le marché de l’habitation. Par exemple, nous avons élargi le champ de notre enquête sur la construction résidentielle pour recueillir de l’information sur les prix et la superficie des copropriétés, ainsi que sur les conversions et les démolitions. Nous pourrons ainsi établir des estimations plus actuelles de la taille du parc résidentiel canadien. En outre, afin de mieux évaluer le rôle que joue la propriété étrangère dans le marché de l’habitation, nous recueillons depuis 2014 des données sur le pourcentage de propriétaires étrangers dans les grands marchés des copropriétés au Canada. Et désormais nous aurons une vision encore plus complète de la situation grâce à des statistiques sur la structure de propriété des logements locatifs et sur la proportion d'unités locatives appartenant à des investisseurs étrangers.

Nous continuerons à collaborer avec nos partenaires fédéraux en vue de déceler et de combler les lacunes dans les données. Entre autres, nous travaillerons étroitement avec Statistique Canada afin de contribuer au développement du programme Statistiques du logement au Canada (SLC), qui vise à offrir aux Canadiens des données détaillées et complètes sur le logement au Canada. Les premières données du programme SLC porteront sur la propriété étrangère dans toutes les catégories de logements à Toronto et à Vancouver, et seront diffusées en décembre 2017.

Grâce au partenariat étroit qu'entretient la SCHL avec Statistique Canada et d’autres ministères, les Canadiens pourront mieux comprendre les facteurs qui influencent le marché canadien de l’habitation et choisir de façon plus éclairée l’endroit où ils veulent vivre.

Canada

Partager...


Imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)