Le 15 août 2017

Une étude de cas idéale sur la réduction de la consommation d'eau

Logement communautaire d'Ottawa (LCO) gère un vaste portefeuille de 14 800 logements répartis au sein de 164 collectivités. C'est l'organisme qui paie la facture d'eau de tous ses ensembles résidentiels. Jusqu'à récemment, ce poste budgétaire était énorme, représentant 43 % des charges de services publics de LCO. Les 16 000 toilettes du portefeuille étaient responsables de la majeure partie de la consommation d'eau. Un grand nombre de logements étaient encore munis des appareils d’origine – certains datant de près de 40 ans – et les modèles de toilettes et de pommes de douche en place étaient nombreux.

Voyant l’occasion d’économiser de l’eau et de l’argent, LCO a décidé d'apporter des améliorations à tous les appareils sanitaires de son portefeuille. Mais il a d'abord fallu obtenir l'assentiment des locataires. En effet, puisque les entrepreneurs devaient accéder aux logements pour effectuer les travaux, il importait que les locataires soient au courant du processus d’amélioration et soient à l’aise avec celui-ci. C'est pourquoi l'organisme a diffusé des renseignements au sujet des travaux envisagés et des avantages attendus au moyen de dépliants et de bulletins.

Après avoir mis à l’essai diverses technologies dans deux de ses tours d'habitation, LCO a pu amorcer le processus d'amélioration global. De 2011 à 2013, l’organisme a installé des toilettes, des pommes de douche et des aérateurs de robinet à faible consommation d’eau dans ses 14 800 logements.

Les avantages ont été et demeurent substantiels. Avant les travaux, la consommation d'eau à l'échelle du portefeuille était de 3,8 millions de mètres cubes par année, au coût de 11 millions de dollars. Au cours des douze mois qui ont suivi les travaux, la consommation a diminué de 42 % pour atteindre 2,2 millions de mètres cubes, au coût de 7 millions de dollars. De plus, les pommes de douche et aérateurs installés, plus efficaces, permettent d'économiser le gaz naturel. Outre ces avantages, il faut mentionner la diminution du nombre d'appels des locataires pour obtenir des services d'entretien et, comme les mêmes appareils sont employés dans tous les logements, la simplification des travaux de réparation. Ainsi, Logement communautaire d'Ottawa peut désormais affecter les sommes autrefois consacrées aux services publics à d'autres types d'améliorations.

Suivez l'exemple de Logement communautaire d'Ottawa en améliorant vos appareils sanitaires pour économiser de l'énergie et de l'argent (PDF)

Canada

Partager...


Imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)