Le 6 octobre 2016

Le marché sous la loupe, RMR de Vancouver

Le 25 juillet 2016, le gouvernement de la Colombie-Britannique a annoncé l’entrée en vigueur, le 2 août suivant, d’une taxe supplémentaire de 15 % sur les ventes d’immeubles résidentiels à des acheteurs étrangers dans le Grand Vancouver.

Les acheteurs étrangers ne sont qu’un seul des nombreux facteurs qui influent sur les prix des logements à Vancouver; les prix sont aussi déterminés entre autres par les facteurs économiques et démographiques fondamentaux liés à la demande et par les contraintes liées à l’offre de logements et de terrains. Bien qu’il soit trop tôt pour évaluer les effets à long terme que la taxe imposée aux acheteurs étrangers aura sur le marché de l’habitation de Vancouver, une première analyse des données du marché de la revente laisse entendre que les tendances antérieures à l’introduction de cette taxe se sont renforcées.

  • Ces tendances incluent un ralentissement du rythme des ventes, une hausse continue de la part des copropriétés dans les transactions et une tendance à la baisse persistante des prix moyens.
  • Poursuivant une tendance déjà présente, les ventes MLS® ont diminué après l’introduction de la taxe, surtout dans les gammes de prix supérieures.
  • Les prix de référence de l’Indice des prix des propriétés MLS® sont demeurés stables, mais les prix moyens ont continué de se replier après l’entrée en vigueur de la taxe, en partie à cause d’un changement dans la composition des ventes.

Lisez le rapport Le marché sous la loupe, RMR de Vancouver

Canada

Partager...


Imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)