Le 27 septembre 2016

Les dépenses de rénovation continueront de croître en Ontario

Il y a une forte corrélation entre les ventes de logements existants et les dépenses de rénovation, selon les données historiques. En fait, l’analyse de la SCHL montre qu’habituellement, les ménages ontariens rénovent dans les 12 mois qui suivent l’achat d’un logement existant.

L’essentiel des dépenses de rénovation, c’est-à-dire environ 75 % de tous les travaux, comprend des modifications et des améliorations visant à accroître la valeur du logement. Le nombre de reventesi ayant atteint des records en 2015 et au début de 2016, on peut penser que les dépenses de rénovation vont augmenter davantage.

Seulement en 2015, le marché ontarien de la rénovation était évalué à environ 25 milliards de dollarsii. Ces dernières années, parmi les travaux de rénovation populairesiii, on trouvait notamment la modification de pièces (amélioration du sous-sol, peinture, papier peint, etc.), l’amélioration du chauffage et de la climatisation et l’aménagement paysager.

La publication Le marché sous la loupe traite de sujets particuliers liés au logement au Canada. On y trouve des observations, des analyses et des renseignements qui faciliteront la prise de décisions en matière de logement et de financement de l’habitation.

  1. Association canadienne de l’immeuble (ACI).
  2. Statistique Canada (comptes économiques trimestriels et Enquête sur les dépenses des ménages).
  3. Statistique Canada (Enquête sur les dépenses des ménages, 2010 - 2014).

Lisez le rapport Le marché sous la loupe, Ontario

Canada

Partager...


Imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)