Le 3 décembre 2015

Appartements en copropriété appartenant à des étrangers dans les marchés de l’habitation du Canada

Le marché sous la loupe – Canada

Dernièrement, des journalistes ont dit craindre que des acheteurs étrangers fassent monter les prix dans les marchés de l’habitation du pays au-delà des sommes que peuvent se permettre les résidents canadiens.

Pour son deuxième numéro du Marché sous la loupe, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) s’est servie des résultats de son Enquête sur les taux d’inoccupation des appartements en copropriété afin de déterminer la proportion d’appartements en copropriété qui appartiennent à des résidents étrangers dans 16 régions métropolitaines de recensement (RMR) du Canada.

Voici certains des résultats obtenus par l’Enquête réalisée à l’automne 2015 :

  • La proportion d’appartements en copropriété appartenant à des étrangers demeure faible dans les RMR visées par l’Enquête.
  • Cette proportion va de 0 % dans la RMR de Regina à 3,3 % dans la RMR de Toronto et 3,5 % dans celle de Vancouver.

Tous les investissements, qu’ils soient canadiens ou étrangers, peuvent être spéculatifs, mais les investissements étrangers sont peut-être plus mobiles et plus susceptibles d’entraîner une fuite de capitaux, ce qui peut accroître la volatilité sur les marchés du logement au pays.

En tant qu’autorité en matière d’habitation au Canada, la SCHL s’engage à être le chef de file par le truchement de l’information et son savoir-faire. Elle s’efforce de cerner et de combler d’importantes lacunes dans les données, y compris celles relatives à la propriété et aux investissements étrangers sur les marchés du logement du Canada.

Il s’agit du deuxième numéro du Marché sous la loupe, la nouvelle publication qui vous offre des analyses approfondies de la SCHL.

Consultez le rapport intégral – Le marché sous la loupe – Appartements en copropriété appartenant à des étrangers au Canada

Canada

Partager...


Imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)